1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

L'ex chef de la LRA, Dominic Ongwen devant la CPI

Le procès de l'un des chefs les plus redoutés de la LRA, l'Armée de Résistance du Seigneur ougandaise a débuté mardi devant la CPI, la Cour Pénale Internationale à La Haye. Dominic Ogwen plaide non coupable.

Meurtres, tortures, viols, esclavages… La liste des chefs d’accusation contre l’ex- commandant de milice ougandais Dominic Ongwen est longue, constate la Süddeutsche Zeitung. Depuis 1987, la LRA aurait assassiné plus de 100.000 personnes et enlevé des dizaines de milliers d’enfants. La Cour Pénale Internationale accuse Dominic Ongwen de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité dans au moins 70 cas, commis entre 2002 et 2005 dans le nord de l’Ouganda. Dès l’ouverture du procès, la procureur de la CPI, Fatou Bensouda a fait projeter des photos et des vidéos de cadavres mutilés, des victimes de la LRA pour illustrer l’incroyable brutalité des miliciens…

Niederlande Dominic Ongwen vor dem Internationalen Strafgerichtshof (picture-alliance/AP Photo/P. Dejong)

A La Haye, sur le banc des accusés de la CPI, Dominic Ongwen est bien encadré

L’accusé, âgé aujourd’hui de 40 ans, ne nie pas les faits. "La LRA a fait cela, mais moi je ne suis pas la LRA", dit-il et, invoquant Dieu, rejette tous les chefs d’accusations prononcés à son encontre.
La défense d’Ongwen a rappelé que l’accusé avait été lui -même enrôlé de force à l’âge de dix ou douze ans et maltraité. Mais comme l’a souligné la procureure Fatou Bensouda, le fait d’avoir été soi même une victime ne justifie pas que l’on se livre à des violences et des crimes...  

für Internet: La défense voulait empêcher ce procès invoquant que l’accusé  souffre de troubles psychiques et ne serait pas dans l’état de suivre son procès. Le président du tribunal, le juge allemand Bertram Schmitt, a rejeté cette demande, la qualifiant de « manœuvre pour retarder la justice ». A juste titre, estime la Süddeutsche.

 

Autre thème: un projet de transports de médicaments par drones

 

Un projet d’aide médicale grâce à une technologie moderne : le transport de médicaments par drones. Ce projet –pilote lancé au Rwanda pourrait sauver de nombreuses vies et faire école dans d’autres pays du continent africain et ailleurs.

Rwanda Drone Pictures (DW/G. Kowene)

Ce drone transporte régulièrement des médicaments et des produits sanguins même dans des zones sinon difficiles d'accès


 Le gouvernement rwandais coopère avec Zipline, une start- up de Silicon Valley en Californie, et Jonathan Ledgard, Directeur d‘Afrotech, de l’IUT de Lausanne en Suisse. Dans un premier temps, l’objectif est d’approvisionner en médicaments cinq hôpitaux rwandais au moyen de drones, rapporte le quotidien Neues Deutschland. Jusqu’ici la livraison de médicaments urgents à ces cliniques à partir d’un dépôt central durait au moins quatre heures. Maintenant: 15 minutes avec l’aide des drones. Un gain de temps qui peut sauver des vies. Ce nouveau mode de transport pour médicaments a été mis en pratique en octobre dernier.

Depuis, les drones de Zipline effectuent de 50 à 150 vols par jour et transportent médicaments et transfusions sanguines. Au cours des prochains 12 mois, le projet sera étendu à près de la moitié des 45 hôpitaux que compte le Rwanda; et le premier „dronodrome“, le premier aéroport pour drones devrait être inauguré à l’été prochain... 

Rwanda Drone Pictures (DW/G. Kowene)

Un infirmier rwandais de l'hôpital Kabgayi réceptionne des médicaments et vaccins livrés par un drone

Un projet inédit jusqu’ici et soutenu aussi bien par le président rwandais que l’armée et les autorités de l’aviation civile. Rapidement le projet rwandais a éveillé l’intérêt à l’étranger. Presque tous les gouvernements d’Afrique de l’Est et plusieurs d’autres parties du continent se sont déjà renseignés pour introduire à leur tout ce système dans leurs pays.

Le quotidien rappelle que si le gouvernement du président  Paul Kagame fait souvent l’objet de critiques sur les questions de démocratie et de droits de l’Homme, il faut reconnaître que sur le plan technologique, ces dernières années, le Rwanda a réalisé de grands progrès dans de nombreux domaines…

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !