1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Europe, un eldorado pour criminels?

Dix jours après l’attentat de Berlin commis par un demandeur d'asile tunisien, Anis Amri, la menace terroriste et les moyens de s’en protéger, continuent d’alimenter le débat politique et d'agiter l'opinion publique.

"Pour des individus dotés d’une forte énergie criminelle comme Anis Amri, cette Europe est un eldorado !" souligne la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui dénonce..: "des services de sécurité qui ne peuvent pas ou ne veulent pas coopérer et qui parfois n’y sont même pas autorisés, et des banques de données hétéroclites, périmées et incompatibles les unes avec les autres ! Pourtant, après les attentats du 11 Septembre 2001 aux Etats-Unis, on se souvient avec quelle arrogance on a critiqué, en Europe, la confusion et la cacophonie entre les différents services de renseignements et de police américains. Or, critique le journal de Francfort, quinze années plus tard, les services de renseignement européens sont plus que jamais dépendants de leurs partenaires de l’autre côté de l’Atlantique!"

Deutschland Sicherheit Sylvester (Reuters/F. Bensch)

Selon le ministère allemand de l'Intérieur, la menace terroriste resté à un niveau élevé en Allemagne. Ici, des policiers à la Porte de Brandebourg dans le centre de Berlin.

"La question de savoir si la situation en Allemagne va devenir plus dangereuse à brève ou moyenne échéance, reste encore sans réponse", note pour sa part la Süddeutsche Zeitung. "Mais il existe depuis longtemps une réponse sur ce qui est à faire. Elle est banale: les médias doivent livrer des analyses et des commentaires plus nuancés, plus différenciés, même si c’est compliqué. Quand à de nombreux politiciens, ajoute le journal de Munich, il serait bon parfois qu’ils se livrent à une réflexion sereine pendant quelques heures avant de faire des déclarations tonitruantes..."


 Autre thème: Un cessez-le feu en Syrie 

 

Les journaux commentent la coopération de la Russie et de la Turquie pour mettre en oeuvre un cessez-le-feu en Syrie, cessez-le-feu qui doit entrer en vigueur ce soir, à minuit...

"Après l’échec de toutes les initiatives en ce sens, on pourrait douter aussi de cette annonce. Mais ce n’est pas aussi simple, souligne le quotidien Volksstimme.

Russland Recep Tayyip Erdogan und Wladimir Putin in St. Petersburg (picture-alliance/dpa/A. Nikolsky)

Le président russe Vladimir Poutine (à dr.) a annoncé jeudi l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu en Syrie à partir de minuit et un accord entre le régime de Bachar al-Assad et la rébellion pour mener des pourparlers de paix avec la Turquie et l'Iran. A gauche, le président turc Recep Tayyip Erdogan

La Russie et la Turquie remplissent le vide laissé par d’autres et avant tout par les Etats-Unis en Syrie. Certes, Moscou et Ankara agissent dans la perspective de leurs propres intérêts, mais ce qui compte finalement ce serait la fin de cette terrible guerre civile. Par sa présence en Syrie, la Russie veut établir une base solide au Proche-Orient. La Turquie elle, veut éviter la création d’un Etat kurde indépendant dans le nord de la Syrie et de l’Irak. Comment la lutte contre l’Etat Islamique peut être intégrée dans cet imbroglio reste un mystère", estime le quotidien de Magdebourg qui conclut : "Tant que les islamistes ne sont pas vaincus, il ne peut pas y avoir de paix ! "

 "Pour le moment le stratège Vladimir Poutine a utilisé au mieux la vacance du pouvoir à la Maison Blanche", estime le quotidien régional Donaukurier : "C’est avec satisfaction qu’il montre comment, en tant que puissances garantes, la Russie, l’Iran et la Turquie déterminent l’avenir de la Syrie – sans aucune concurrence de la part de Washington. Toutefois, estime l’éditorialiste, Poutine aura bientôt besoin à nouveau des Etats-Unis. Trop d’intérêts contraires compliquent le conflit syrien pour que la Russie à elle seule puisse vraiment stabiliser le pays !" 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !