L′Europe renforce sa réponse aux catastrophes | Europe | DW | 28.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

L'Europe renforce sa réponse aux catastrophes

On en dénombre aujourd'hui plus de 400 aujourd’hui. C'est cinq fois plus qu'en 1975... Du tremblement de terre en Haiti aux inondations au Pakistan, la liste est longue...

default

Le Pakistan noyé sous les flots. L'Europe veut réagir plus vite et de manière plus visible

Qu'il s'agisse de désastres naturels ou dus à l'homme, l'Europe veut améliorer sa réponse. Elle veut aussi être plus visible. Elle est en général le plus gros donateur et pourtant lorsque les secours sont distribués - c'était le cas au Pakistan - on voit rarement flotter le drapeau européen. Krisitina Georgieva, la commissaire à l'aide humanitaire et aux crises veut que cela change. Elle s'en est expliquée lors d'une conférence de presse à Bruxelles cette semaine: « Avec cette proposition, a-t-elle déclaré, nous voulons communiquer à nos citoyens ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons et nous demandons à notre personnel ainsi qu’à nos partenaires de s’assurer que les crédits soient accordées là où ils doivent l’être. Nous voulons que le drapeau européen soit visible lorsque les Européens sacrifient leur cœur et leur argent ou leur temps et leurs efforts. »

La commission propose de mettre en place deux instruments de réaction aux catastrophes, une cellule de réponse européenne qui préparera la planification pour les opérations d'urgence difficile. Et un centre de réponse européen d'urgence, ouvert en permanence. Il regroupera l'office d'aide humanitaire (ECHO) et le centre de suivi et d'information de la protection civile (MIC). Actuellement ce sont les états membres qui répondent au cas par cas pour faire face aux catastrophes naturelles. Ils resteront naturellement maîtres de leurs décisions, mais Bruxelles entend bien se doter ainsi de moyens plus réactifs et efficaces.

Auteur: Elisabeth Cadot

Edition: Jean-Michel Bos