1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Europe poursuit sa coopération migratoire avec la Libye

En dépit des conditions inhumaines dans lesquelles les migrants sont traités en Libye, l'Union européenne va poursuivre son soutien financier en tâchant de remédier aux atteintes les plus graves aux droits humains

L'Union Européenne n'abandonne pas sa stratégie qui est de collaborer avec les autorités libyennes en formant et en équipant les gardes-côtes.

Or ceux-ci sont accusés d'abus graves à l'encontre des migrants interpellés dans les eaux territoriales libyennes et gardés dans des conditions qualifiées d'inhumaines par les ONGs.

Là-dessus, l'Union européenne se veut rassurante. Pour Jean Asselborn, le ministre luxembourgeois des affaires étrangères qui s'exprimait à l'ouverture d'une réunion diplomatique à Bruxelles, "lorsque des gens formés avec l'argent de l'Union Européenne interpellent des migrants qui voyagent de manière illégale, ils peuvent retourner ces migrants en Libye. Mais pas dans des centres dont on a vu les images, qui sont en partie des camps de concentration où il n'y a aucun respect de la loi."

 

Italien Flüchtlinge auf dem Mittelmeer (Getty Images/AFP/A. Solaro)

Réfugiés recueillis par les garde-côtes italiens en Méditerranée

"Camps de concentration"

 

Pour Jean Hasselborn, la solution passe par la mobilisation de plus de fonds pour assister les Nations unies dans la gestion de la crise migratoire.

Lors de la réunion dont une partie des discussions a été consacrée à la Libye, les ministres des affaires étrangères des 27 ont aussi décidé d'une limitation de l'exportation vers la Libye, de canots gonflables et d'autres matériaux qui pourraient être utilisés par les passeurs pour mener leurs activités criminelles.

De nombreuses organisations humanitaires ont tiré la sonnette d'alarme sur les conditions dramatiques dans lesquelles les migrants en transit sont gardés en Libye.

En juin, lors d'un séjour de travail à Abidjan sur les migrations illégales, à Abidjan, une équipe de la rédaction francophone de la Deutsche Welle a recueilli le témoignage d'un ex-candidat à la migration. Selon Souleymane Kanté, sous alimentation, problèmes d'hygiène et atteintes aux droits de l'homme sont autant de situations difficiles auxquelles les migrants font face.

Des témoignages de ce genre sont très fréquents. Voilà pourquoi les acteurs humanitaires craignent une prime aux violations des droits de l'homme si l'Union Européenne persiste à collaborer avec les forces de sécurité libyennes.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !