1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

L'Europe de l'intégration, un échec ?

Le gouvernement Français s'apprête à faire voter une loi interdisant le port du voile intégral dans un climat dégradé qui voit se banaliser certaines thèses xénophobes

La France pourrait devenir, avec la Belgique, le premier pays à interdire le port du voile intégral

La France pourrait devenir, avec la Belgique, le premier pays à interdire le port du voile intégral

Depuis quelques années, un néologisme a fait son apparition dans les journaux francais : « Islamophobie » pour décrire un sentiment négatif vis-à-vis des populations musulmanes. Un sentiment qui n’est pas partagé par la majorité de la population française mais se retrouve dans la banalisation d’un certain discours xénophobe. Les débats en France au sujet de l’islam et de ceux qui le pratiquent sont donc très présents dans les médias. Des débats parfois houleux qui font appel aux questions de la laïcité, de la polygamie, du respect des femmes ou même de la sécurité.

Mosquée de Pankow à Berlin

Mosquée de Pankow à Berlin

Dans ce contexte, la France est d’ailleurs en passe de devenir le premier pays européen, avec la Belgique, à interdire le port du voile intégral dans l’espace public. Le gouvernement prévoit en effet de présenter en juillet un texte allant dans ce sens.

Le point sur ce sujet avec notre correspondante à Paris, Anne-Julie Martin.

80 000 réfugiés

En 2009, 60 500 demandeurs d'asile étaient des mineurs

En 2009, 60 500 demandeurs d'asile étaient des mineurs

Mais l’Europe est encore une terre d’asile puisque l’année dernière, 78 800 personnes ont pu obtenir ce statut sur le Vieux continent : c’est presque 4 000 de plus qu’en 2008 et cela représente un demandeur sur quatre. Cela peut paraître mince puisqu’on peut renverser la statistique et dire que les trois quarts des demandes sont rejetées. Mais globalement, on se rend compte que l’Europe continue malgré tout à jouer son rôle de terre d’asile, en particulier pour les Somaliens qui représentent le plus grand groupe de demandeurs, suivi par les Iraquiens et les Afghans.

Près des trois-quarts de ces réfugiés soient accueillis par six pays : la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la France, la Suède, les Pays-Bas et l’Italie. Même si, dans le cas de l’Italie, les statistiques pour l’année 2010 risquent de diminuer en raison de la politique de reconduite en Lybie suivie par le gouvernement italien. Enfin, dernier phénomène assez préoccupant : près d’un quart des demandeurs d’asile en 2009 sont des mineurs. 60 500 demandeurs exactement étaient des mineurs dont 12 200 non accompagnés. Ceci met en lumière un phénomène qui se confirme depuis des années : celui des mineurs clandestins qui n’hésitent plus à tenter le saut vers l’Europe.

Mieux contrôler les banques

L'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles

L'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles

Des eurodéputés ont lancé un appel pour mieux contrôler le lobby des banques. Parmi eux : la Française Pervenche Berès, présidente de la Commission spéciale sur la crise au Parlement européen. Celle-ci dénonce le lobby des grandes banques et du secteur financier et réclame la mise en place d’une expertise indépendante, un peu à l’image de ce qui s’est créé avec Greenpeace dans le domaine de l’environnement.

Auteur : Jean-Michel Bos

Edition : Elisabeth Cadot