1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Etat Islamique bien implanté en Irak

Le 12 juin 2014, une offensive fulgurante del'EI avait dérouté les forces de sécurité irakiennes, équipées et entraînées par les Etats-Unis. En quelques jours, le gouvernement perdait près d'un tiers de son territoire.

Bildergalerie ein Jahr Islamischer Staat in Mossul

Mossoul, tombée il y a un an aux mains de l'Etat Islamique

Depuis un an, les forces gouvernementales appuyées par les raids aériens de la coalition internationale tentent de reprendre du terrain. La perte de la ville de Ramadi, le 17 mai dernier a été vécu comme un grand échec et amène les forces en présence à revoir leur stratégie.

Aujourd'hui, de nombreuses opérations militaires sont en cours sur le sol irakien, pour reconquérir tous les territoires tombés aux mains de l'organisation Etat islamique. Plusieurs forces sont engagées dans cette lutte: il y a l'armée régulière irakienne, et toutes les milices de civils volontaires venus prêter main forte.Les milices sont pour l'essentiel chiites, comme l'armée.

Irak Ramadi Checkpoint irakische Armee Soldat Militär

A Ramadi, un checkpoint de l'armée irakienne

Mais d'autres ont aussi pris les armes, comme les Kurdes du nord du pays, les Peshmergas qui se battent aux côtés de la coalition internationale pour reprendre la ville de Kirkouk.

Seuls les sunnites, qui comptent pour un tiers de la population irakienne, sont moins mobilisés. Certains d'entre eux, se sentant marginalisés dans un pays à majorité chiite, ont choisi le camp de l'Etat islamique.

Or, avec la chute en mai dernier de Ramadi, la capitale d'Al-Anbar, la plus grosse province sunnite du pays, l'engagement des tribus sunnites dans la lutte contre l'Etat islamique est devenu stratégique pour les autorités irakiennes et la coallition internationale.

Irak Einnahme der Stadt Mossul durch die IS Terrormiliz

Le drapeau de l'Etat Islamique face au bâtiment des autorités provinciales à Mossoul

C'est pour cela que les Etats-Unis envoient 450 soldats en urgence, parmi lesquels une centaine de conseillers militaires, connaisseurs du terrain.Ces hommes ne participeront pas directement aux combats au sol. Ils sont là assister et former les troupes irakiennes. Ensemble, ils doivent installer une base à Takkadoum, à 25 kilomètre de Ramadi. Lieu stratégique, à partir duquel ils comptent recruter tous les combattants sunnites prêts à lutter contre l'Etat islamique.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !