L′espoir fait vivre ! | Vu d′Allemagne | DW | 29.05.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'espoir fait vivre !

Le suspense de plus en plus tendu de l'affaire Opel et la situation de l'emploi font les Unes des journaux allemands d'aujourd'hui.

default

Les nouveaux chiffres du chômage font fleurir l'espoir sur le marché de l'emploi. Le pire n'est peut-être pas à venir...

C'est la cata ! s'exclame la Frankfurter Rundschau. Deux gouvernements jouent au poker menteur avec l'avenir d'un constructeur automobile. On se croirait au bazar ou aux marché aux puces. D'un seul coup, après plusieurs heures de négociations, les Américains annoncent la couleur et réclament sans sourciller 300 millions d'euros de plus. Le désastre. La politique a-t-elle manqué à ses devoirs ? Non, au contraire ! D'une part, le gouvernement allemand n'est pour rien dans l'échec provisoire des négociations de sauvetage d'Opel. D'autre part, cette lutte pour Opel montre bien à quel point il est essentiel que l'Etat se mêle du dossier.

Opel Krise Rote Ampel Bochum

L'espoir de sauver Opel est-il encore de mise après l'échec des négociations d'hier ?

Une opinion que ne partage pas la Süddeutsche Zeitung qui regrette que Berlin ait à ce point été roulé dans la farine. Un fonctionnaire américain, même pas de haut rang, et un représentant de General Motors ont déstabilisé les chefs de la coalition gouvernementale. Si l'on peut regretter la manière américaine de procéder, il faut d'abord se demander comment tout cela a-t-il été possible. Le dossier Opel concerne d'abord l'Allemagne. Washington, lui, essaie de sauver un géant industriel. C'est d'une autre dimension et il n'est donc pas étonnant qu'il fasse monter les enchères. Il est juste surprenant que le gouvernement allemand ne se soit pas préparé à pareille éventualité.

Frank-Walter Steinmeier bei Demonstration von Opel-Mitarbeitern in Rüsselsheim

Après avoir fait naître l'espoir des « Opélaniens» pour des raisons électoralistes, en sera-t-il le fossoyeur ?

La Frankfurter Allgemeine Zeitung comprend elle aussi l'attitude américaine. Dans ce poker où Washington risque la faillite de General Motors, il importe peu aux USA que Berlin essaie presque à tout prix de sauver Opel. Les critiques de Frank-Walter Steinmeier, candidat SPD à la chancellerie, ne peuvent dissimuler que c'est bien lui, avec ses promesses électorales de sauver Opel, qui a ôté aux Allemands tous leurs atouts dans cette difficile négociation. Et les Américains, tout comme Opel et les candidats à sa reprise, jouent cette carte de manière impitoyable.

Arbeitslose Deutschland Bundesagentur für Arbeit Logo

Moins de chômage qu'on ne le craignait. Ici aussi, l'espoir fait vivre...

Le quotidien de Francfort revient aussi sur les nouveaux chiffres du chômage, qui font dire à die Welt : une hirondelle, on le sait, ne fait pas le printemps. Certes, si le chômage a baissé en Allemagne au mois de mai, c'est d'abord dû à la météo clémente et puis, on n'extrapole pas une tendance à partir des chiffres d'un seul mois. Malgré tout, c'est un signe d'espoir.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !