″Les tribunaux populaires pourraient aider en Ituri″ | Afrique | DW | 13.03.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

"Les tribunaux populaires pourraient aider en Ituri"

Après le documentaire "Le tribunal sur le Congo", le spécialiste des droits de l'homme de Bukavu Sylvestre Bisimwa plaide pour des tribunaux populaires en Ituri dans le conflit entre les communautés Hema et Lendu.

Écouter l'audio 01:32
Now live
01:32 min

"Les juridicitions en Ituri ne donnent pas la parole aux victimes" - Maître Sylvestre Bisimwa

C'est un acteur majeur du documentaire de Milo Rau "Le tribunal sur le Congo". Ce film sorti en fin d'année dernière est tiré de la réunion pour un procès civil à Berlin et Bukavu de victimes, de coupables, de témoins ou encore d'experts de la guerre du Congo. Maître Sylvestre Bisimwa est originaire du Sud-Kivu, membre du barreau de Bukavu, spécialiste des droits de l'homme. Présent à Berlin dans le cadre de la campagne de récolte de fonds visant à dupliquer l'expérience du tribunal sur le Congo, celui-ci explique la soif des populations congolaises d'une justice impartiale, non basée sur la corruption comme c'est le cas actuellement.

Éviter la corruption

Filmstills - DAS KONGO TRIBUNAL von Milo Rau (realfictionfilme)

Image extraite du film "Le tribunal sur le Congo" de Milo Rau.

Pour Sylvestre Bisimwa, ce modèle de tribunal populaire peut également s'appliquer dans la province de l'Ituri, en proie depuis plusieurs semaines à une résurgence des violences entre les communautés Hema et Lendu. "L'objectif est de poursuivre le plaidoyer, parce que le nombre de victimes est colossal", explique-t-il. "Beaucoup de personnes auraient aimé participer au tribunal sur le Congo, mais tous ne pouvaient pas. Nous voulons donc multiplier l'initiative pour permettre aux personnes victimes de violations des droits de l'homme d'avoir un cadre propice pour s'exprimer."

Une réponse aux problèmes et aux besoins des victimes, mais une réponse également au problème structurel de la justice congolaise. "Les modèles de tribunaux populaires que nous sommes en train d'expérimenter pourraient constituer une réponse au problème de l'Ituri. Parce que les structures actuelles ne sont pas en mesure de recevoir les volumes de tous les cas actuels et cela permettrait d'éviter la corruption", estime-t-il.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet