1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les Transall allemands quittent le Mali

L'Allemagne va rapatrier ses deux avions de transport Transall. Les appareils avaient été mis à disposition de la mission de l'ONU au Mali pour transporter troupes et matériel. Ces avions, anciens, ne sont plus adaptés.

La nouvelle a été annoncée par le site en ligne du Spiegel, et confirmée par le ministère de la défense allemand: La Bundeswehr, l'armée allemande, va rapatrier ses deux appareils Transall et le personnel de bord. Ces avions étaient stationnés à Dakar depuis l'année dernière, et effectuaient régulièrement des missions au Mali, en appui de la Minusma.

Mali Bundeswehr in Koulikoro

Les Transall vont rentrer en Allemagne, avec leur personnel de bord

Fin novembre, le capitaine Matthias Reichenbach, l'un des pilotes de la Bundeswehr, nous avait expliqué l'intérêt des Transall :

"Nous sommes ici au Mali pour effectuer des vols de la MINUSMA sous mandat de l'ONU aux côtés de plusieurs milliers de soldats de différents pays, pour la plupart africains, afin de stabiliser l'Etat malien. Et notre travail consiste essentiellement au transport de personnel et de matériel dans les régions du nord du Mali ".

Un terrain contraignant

A l'époque déjà le pilote évoquait un certains nombre de contraintes dans l'exécution de la mission : la chaleur, la difficulté pour le Transall d'atterrir sur des pistes en terre battue non éclairées la nuit dans les villes du nord comme Kidal ou Tessalit. Ces conditions difficiles obligeaient les engins à rester cloués au sol et ne permettaient pas d'opérer des vols de nuit car le Transall ne dispose pas d'équipement de vision nocturne.

Mali Bundeswehr in Koulikoro

A l'intérieur, il y a de la place pour 10 tonnes de matériel

Pourtant le Transall avait été présenté comme étant le seul avion dans le MINUSMA capable de débarquer n'importe où dans les conditions difficiles dans le nord du Mali. Capable de prendre jusqu'à 80 personnes et supporter un poids maximum d'une dizaine de tonnes. Dans cette optique il était donc destiné à transporter des troupes avec bagages, de la nourriture et l'équipement technique tels que les générateurs.

Multifonctionnels mais vétustes

Pendant les élections de fin 2013, les Transall allemands avaient aussi transporté du matériel électoral. Mais ces appareils datent des années 1960, et l'ONU préfère finalement utiliser un équipement plus moderne. Mais, si les engins sont ramenés en Allemagne, la Bunderswehr devrait continuer son soutien au Mali notamment en terme de formation. 86 soldats allemands sont actuellement stationnés dans le pays.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !