1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Les soldats allemands rentrent de RDC

Le mandat de l’EUFOR en RDC a pris fin officiellement jeudi dernier. Alors que le départ des 1400 soldats européens de Kinshasa était très discuté, l’Allemagne s’est dite hostile à toute prolongation du mandat. Les soldats de la Bundeswehr, l’armée allemande, commencent à rentrer dans leur pays. Ce matin, ils étaient 84 à atterrir à l’aéroport militaire de Cologne-Wahn où ils ont été reçus par le ministre de la Défense Franz Joseph Jung.

default

C’était une des missions à l’étranger les plus controversées de la Bundeswehr. Fin juin, le Bundestag, la chambre basse du Parlement, avait fini par approuver l’envoi de 780 soldats en RDC. Mais les libéraux du FDP et le Parti de Gauche avaient voté contre. Quant aux Allemands, ils étaient 57% à rejeter cette participation.

Mais ce temps est révolu. Désormais les soldats reviennent, comme annoncé par Franz Joseph Jung qui avait promis aux familles qu’ils seraient tous de retour pour Noël. Ce matin, à l’aéroport de Cologne-Wahn, le ministre a salué la contribution de l’EUFOR à la stabilité et la démocratie en RDC :

L’Union européenne a bien fait de participer à cette mission. Nous avons créé un environnement sûr pour les élections démocratiques. Il y a quand même eu 9000 candidates et candidats pour 500 sièges de députés et pour la présidentielle. Nous avons évité un retour de la guerre civile. Je pense donc que cette mission peut être qualifiée de succès. »

Une guerre civile, c’est en effet ce qui menaçait la RDC après l’annonce des résultats partiels du premier tour de la présidentielle, le 21 août : les partisans des deux candidats en tête, Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba se sont alors livrés à de violents combats à Kinshasa. Depuis, le vice-président a accepté la victoire de son rival et annoncé que son opposition serait politique. Mais la situation est loin d’être stable, d’où les discussions autour de la pertinence du retrait des troupes de l’EUFOR. Franz Joseph Jung s’est voulu rassurant : l’Allemagne continuera à former des policiers sur place et à soutenir la MONUC. En ce qui concerne un éventuel renfort de la mission au Soudan, le ministre s’est montré en revanche plutôt réservé :

« Vous savez que nous avons un mandat pour le Soudan, et aussi un mandat pour le Darfour, et que nous remplissons là-bas notre mission de soutien logistique et d’observation militaire. »

Pour l’instant, 275 soldats de la Bundeswehr sont sur place.

  • Date 05.12.2006
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2lr
  • Date 05.12.2006
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2lr