1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Migration

Les routes de la migration irrégulière vers l'Europe

Plus de 363.000 personnes sont entrées de manière irrégulière en Union européenne en 2016, selon l'Organisation internationale pour les Migrations. Pour certains, la route de l'exil est longue.

En 2005, les images de milliers de personnes tentant d’escalader la clôture pour entrer en Espagne par l’enclave de Melilla ont fait le tour du monde. À l’époque, il s’agissait principalement de migrants subsahariens espérant trouver du travail en Europe. La coopération entre l’Espagne et le Maroc a réduit drastiquement le nombre d’arrivées par cette route transitant par le Maroc.

La « route des Canaries », par le Sénégal, la Mauritanie et le Maroc, a été en 2006 le point d’entrée principal des migrants venus d’Afrique subsaharienne, avec 32.000 arrivées enregistrées. Mais là encore, des accords bilatéraux entre l’Espagne, le Sénégal et la Mauritanie, comprenant un contrôle accru des frontières et un renforcement des rapatriements volontaires, ont dissuadé les candidats à l’exil. En 2015, le nombre d’arrivées est toutefois remonté à 874 contre 275 l’année précédente. La plupart des migrants qui tentent d’entrer en Europe par les Canaries sont originaires du Maroc et du Sénégal, et dans une moindre mesure du Niger, du Nigeria et du Mali. Les réseaux de passeurs ne sont pas très développés.

Infografik Top 10 Herkunftsländer Flüchtlinge Afrika Französisch

En 2015, les Somaliens étaient toujours les plus nombreux à prendre le chemin de l'exode. Le Soudan du Sud a effectué une remontée significative avec plus de 778.000 déplacés. Mais contrairement aux idées reçues, le plus grand nombre de déplacés ne cherche pas à rejoindre l'Europe (voir aussi le portfolio "De nombreux déplacés internes")

Depuis 2014, la grande majorité des migrants et réfugiés arrivent en Europe par l’Italie : plus de 153.000 en 2015, parmi eux de nombreux Syriens fuyant la guerre mais aussi beaucoup d’Africains subsahariens. Les réseaux de passeurs sont bien huilés, raison pour laquelle l’Union européenne concentre désormais ses efforts dans la lutte contre ce trafic.

Plus de 90% d’arrivées par la mer

L’Organisation internationale pour les migrations comptabilise en temps réel les flux de migrants et réfugiés à travers le monde, et notamment vers l’Europe. Selon l’OIM, sur plus de 363.000 personnes entrées en Europe en 2016, 340.000 sont arrivées par la mer. Au 9 novembre 2016, l’organisation avait recensé 4271 personnes disparues en Méditerranée pour l’année en cours.

Tandis que l’Italie voit débarquer le plus de migrants originaires d’Afrique subsaharienne (Nigeria, Érythrée, Gambie, Côte d’Ivoire, Guinée pour les arrivées entre janvier et septembre 2016), la Grèce et la Bulgarie sont des portes d’entrée en Europe pour les migrants venus de Syrie, d’Afghanistan, du Pakistan, d’Irak et d’Iran.

 

Liens