1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les relations russo-américaines dans l'impasse

Les dernières sanctions prises par les Etats-Unis vis-à-vis de la Russie témoignent du froid qui pèse dans les relations entre les deux pays, malgré le rapprochement affiché par Donald Trump dès son arrivée au pouvoir.

Mardi, les Etats-Unis ont pris la décision de renforcer leurs sanctions contre la Russie. Washington accuse Moscou de soutenir les rebelles séparatistes dans l’est de l’Ukraine. La Russie est aussi sanctionnée pour son annexion de la Crimée. L’occupation de cette péninsule stratégique située au sud de l’Ukraine s’est faite en 2014, à la suite d’un référendum voulue par le Kremlin. 

Les sanctions américaines visent 38 individus et entités en Ukraine ainsi que deux responsables gouvernementaux russes et une douzaine d'individus et organisations opérant en Crimée. 

Ces sanctions sont principalement financières. Elles bloquent les éventuels avoirs des mis en cause aux Etats-Unis et interdisent toute relation commerciale avec eux. Elles ne seront pas levées tant que la Russie ne mettra pas "fin à l’occupation de la péninsule", a déclaré le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin. 

Russophobie

Côté russe, on dénonce des "sanctions russophobes" de la part des "collègues" américains. Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe estime qu’elles sont "sans fondement". 

Washington Donald Trump, Petro Poroschenko (picture-alliance/newscom)

Petro Porochenko reçu par Donald Trump à la Maison Blanche le 20 juin

Les représailles de Washington ont été prises au moment même où Donald Trump recevait à la Maison blanche le président ukrainien Petro Porochenko. C’est peut-être là un autre signe fort de la qualité des relations russo-américaines actuelles. 

La Syrie, autre pomme de discorde 

L’autre point de discorde entre Washington et Moscou est le dossier syrien. Les positions déjà divergentes de la Maison Blanche et du Kremlin dans ce conflit se sont tendues quand, dimanche, un avion de chasse américain a détruit un appareil de l’armée syrienne. 

L’action américaine a suscité la colère des autorités russes, impliquées militairement au côté du régime de Bachar al-Assad. Pour contre-attaquer, la Russie a décidé d’interrompre son canal de communication militaire avec les Etats-Unis en Syrie. Moscou a aussi affirmé qu’elle pointerait désormais ses missiles vers les avions de la coalition internationale que dirigent les Etats-Unis dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique en Syrie. 

Enfin, hier encore un avion de combat américain a abattu un drone des forces pro-Assad, provoquant une nouvelle fois la fureur des Russes. Ces derniers événements entre les deux pays interviennent alors que le Sénat mène des auditions, dans le proche entourage de Donald Trump pour faire la lumière sur l’implication de Moscou dans la dernière élection présidentielle américaine. Quelque soit l'issue des enquêtes, pour l'heure Washington et Moscou se regardent  en chiens de faïence. 

 

 

Avec Afp

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !