Les relations germano-polonaises ont de l′avenir | Vu d′Allemagne | DW | 27.03.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les relations germano-polonaises ont de l'avenir

A la Une : la visite du nouveau président allemand, Joachim Gauck, en Pologne. Autre sujet qui intéresse les quotidiens : les résultats des législatives dans l’Etat régional de la Sarre et la montée des Pirates.

La Süddeutsche Zeitung est confiante : Joachim Gauck semble être l'homme qui va renforcer les relations germano-polonaises. D'abord parce qu'il ne renie pas le problème douloureux des déplacés allemands après la seconde guerre mondiale. Mais aussi parce qu'il est – sincèrement – reconnaissant aux Polonais d' avoir amorcé la chute de l'URSS avec les grèves à Gdansk où le syndicat Solidarnosc a vu le jour dans les années 80. Avec un ton juste et des mots exacts, Joachim Gauck peut comprendre à la fois les Allemands et les Polonais, écrit encore le quotidien. Le nouveau président allemand montre qu'on doit continuer à construire l'Europe, et que cela ne passe pas qu'avec le vieux moteur franco-allemand.

Kandidaten der Piratenpartei für die Landtagswahl in NRW 2012

Avec plus de 7% des voix, les Pirates sont les grands vainqueurs des élections en Sarre

Le FDP chute, les Pirates montent

Outre le voyage du président en Pologne, les journaux s'intéressent encore au scrutin régional en Sarre et à la chute du FDP, le parti libéral, allié d'Angela Merkel. La Süddeutsche Zeitung y consacre sa caricature du jour : on y voit les pourcentages du FDP qui chutent radicalement et tombent dans un ravin. Et la chancelière se penche au dessus du précipice : « Philipp, tu m'entends ? ». Philipp comme Philipp Rösler, le dirigeant du parti libéral.

De son côté, die tageszeitung analyse la montée soudaine du parti des Pirates, qui sont entrés au Parlement de la Sarre. Tout d'abord, relativisons, note le quotidien, seuls un tiers des électeurs ont voté pour les Pirates par conviction. Les deux tiers restants l'ont fait par refus de la classe politique. Die taz prédit ainsi l'avenir du parti : comme pour Die Linke, la gauche radicale, les Pirates séduisent d'abord par leur originalité, puis une fois entrés au Parlement, ils vont consolider leur programme, se doter de structures. Bref devenir un parti comme un autre. Et alors, les électeurs les bouderont de nouveau.

Papst zu Besuch in Kuba

Le Pape Benoît lors de sa première visite à Cuba

Benoît XVI et les Cubains

Un mot pour finir sur le voyage du Pape Benoît XVI en Amérique Latine. Pour Die Welt, le Mexique a jubilé et Cuba a espéré. Le Vatican n'oublie pas qu'un tiers des catholiques du monde vivent en Amérique Latine. Mais il ne faut pas trop attendre du Pape : le Vatican refuse la confrontation politique avec le régime castriste. Il veut surtout renouer avec les fidèles pour mieux préparer le terrain de l'Après-Castro.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !