1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les présumés putschistes à la barre en Turquie

Début ce mardi du procès de près de 500 personnes accusées d'avoir participé au putsch manqué contre le régime Erdogan. Un procès qui s'ouvre sans les principaux suspects.

Le gigantesque procès des putschistes présumés du coup d’Etat manqué de l’an dernier a commencé à Ankara dans une salle d'audience sous haute surveillance. Près de 500 personnes sont accusées d’avoir plus ou moins directement participé au coup d'Etat contre le régime Erdogan dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016. A l'ouverture de l'audience des dizaines de manifestants ont scandé des slogans appelant à la peine de mort. 

C’est le plus grand message que des manifestants voulaient faire passer aux autorités: "Ils ont trahi la nation, ce ne sont que des traîtres", a indiqué un des manifestants.

Ceux-ci, en dépit d’un dispositif sécuritaire impressionnant, ont pu même pénétrer dans la cour intérieure de la prison de Sincan, non loin de la capitale Ankara. 

Fethullah Gülen (picture alliance/dpa/M.Smith)

Le prédicateur exilé aux Etats-Unis, Fethullah  Gülen, accusé d'être le cerveau du putsch manqué

Absence des principaux suspects

Le président Recep Tayyip Erdogan était en vacances lors de la tentative du coup d'Etat. Mais depuis, Ankara n'a cessé d'accuser le prédicateur exilé aux Etats-Unis, Fethullah  Gülen, d'être le cerveau du putsch, ce que l’intéressé dément.

Outre l’absence de ce principal suspect qui, d’ailleurs a été jugé par contumace, ce procès s’est aussi ouvert sans Akin Oksuz, considéré comme  le chef opérationnel des putschistes. Actuellement en fuite, Akin Oksuz avait été arrêté juste après  le coup d'Etat avant d’être libéré sur ordre d’un juge.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !