1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les politiques étrangère et migratoire de Donald Trump font réagir la presse allemande

Les journalistes et éditorialistes allemands semblent sceptiques face aux décisions récentes de Donald Trump.

Ce mercredi matin, avant même l'annonce officielle de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël du soir, les journaux allemands étaient nombreux à commenter les politiques étrangères de Donald Trump. À commencer par la politique migratoire qui revient sur le devant de la scène avec la décision de la Cour suprême américaine mardi : "Elle a autorisé le décret de Donald Trump interdisant notamment aux ressortissants de six pays où la population est à majorité musulmane de venir aux Etats-Unis", explique la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Ou plutôt la Cour a autorisé "la troisième version" de ce texte bloqué par la justice plusieurs fois.

Mais "c'est une victoire pour Trump", réagit le journal. En page deux, sous une photo de Californiens blancs manifestant contre la Sharia, le quotidien revient sur les diatribes et les décisions antimusulmanes de Trump depuis sa campagne présidentielle. Des prises position qui n'enchantent pas vraiment les quotidiens. "Donald Trump veut lutter contre le terrorisme", explique la Süddeutsche Zeitung. 

Mesure inutile ? 

USA Mexiko Grenze (picture-alliance/dpa/C. Torres)

La frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

Mais le quotidien de Munich affiche son scepticisme : "Aucun des terroristes qui a assassiné ces dernières années aux Etats-Unis n'avait un passeport des pays concernés par le décret". Pire encore, écrit le journaliste, "celui-ci aura des effets absurdes, en Iran par exemple", un des pays concernés par le décret comme le Yémen, la Syrie, la Lybie, la Somalie ou le Tchad. "Effets absurdes" parce que, explique le journaliste, "jamais les extrémistes qui appellent à la mort des USA n'ont eu autant de succès sur place".

Unanimité donc des journaux contre les effets néfastes à l'international d'une telle décision. "Au niveau intérieur, aux Etats-Unis, il faut cependant relativiser la victoire de Trump", nuance la Tageszeitung. "Son décret a été assoupli, bloqué plusieurs fois, et il reste des procédures de blocage possibles." "Reste que Trump gouverne non pas comme un président, mais comme un populiste de droite", estime le journal. "Avec son décret, il contente, chez lui, son électorat le plus radical".

 

Trump, destructeur d'espoir

Trump aussi à la Une avec sa volonté de transférer l'ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Si les journaux restent prudents dans leurs commentaires, ils tentent tous d'analyser au mieux la situation. "L'espoir détruit", titre la Tageszeitung sur le sujet. Espoir détruit pour les palestinien parce que "les occidentaux maintiennent la fiction d'un ville de Jérusalem partagée, mais rien n'a jamais été tranché", estime le journal. Il rappelle la guerre de 67, l'annexion de 80, Oslo en 93. "Il ne s'est rien passé depuis quant à la question de Jérusalem, et l'espoir de régler cette question est au plus bas pour les Palestiniens, d'autant plus si Trump fait ce qu'il dit", écrit l'éditorialiste.

"De toute façon le conflit palestinien ne joue plus le même rôle qu'auparavant dans la région", ajoute la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le quotidien cite l'Arabie Saoudite ou l'Egypte qui protestent mais ont depuis "longtemps accepté Israël". Le journal estime aussi que la solution à deux Etats est aujourd'hui "une illusion". Et il insiste sur une autre conséquence que pourrait avoir le déplacement prochain de l'ambassade américaine. "Trump fait une passe en profondeur à l'Iran et la Turquie". "Les deux pourront maintenant se présenter comme défenseur de Jérusalem dans la région".

                             Lire aussi → Moment difficile entre Berlin et Washington

La rédaction vous recommande

Liens

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !