1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les petits candidats relèvent la campagne

Les journaux allemands commentent le nouvel essai nucléaire nord-coréen. Ils s'intéressent aussi au deuxième débat télé allemand qui a vu s'affronter les "petits candidats" des législatives.

Un débat entre cinq candidats a eu lieu lundi soir en Allemagne

Un débat entre cinq candidats a eu lieu lundi soir en Allemagne

La campagne électorale allemande pourrait encore prendre son envol, veut croire la version en ligne de l'hebdomadaire Der Spiegel. Tout d'abord parce que des questions aussi importantes que le numérique, l'éducation, les retraites et les réfugiés ont été abordées. Et parce que les prémices d'une future coalition s'est dessinée lors de ce débat à cinq, entre les candidats des Verts, de la CSU (l'allié bavarois de la CDU d'Angela Merkel), de la gauche radicale Die Linke, du parti libéral FDP et de celui d'extrême-droite, Alternative für Deutschland.

Le Bundestag bientôt élargi

L'AfD qui, au passage, n'a pas pu se poser en victime, comme le parti a l'habitude de le faire. Le chef du FDP, Christian Lindner, a parlé à son homologue des Verts, Cem Özdemir, comme à un éventuel futur ministre des Affaires étrangères. Et il est sûr que le prochain Bundestag sera plus élargi, avec le retour du FDP (il n'a plus de députés depuis les législatives de 2013, NDLR) mais aussi l'arrivée de l'AfD. Cela va durcir le débat politique intérieur, croit savoir le journal.

Christian Lindner, du FDP, a fait mouche selon les journaux allemands

Christian Lindner, du FDP, a fait mouche selon les journaux allemands

Les prestations des deux candidats du FDP et de l'AfD ont aussi retenu l'attention de la Süddeutsche Zeitung. À coup sûr, ils feront une entrée fracassante au parlement allemand : le débat des "petits candidats" a déjà eu le mérite de combler les lacunes du duel télévisé entre Angela Merkel et Martin Schulz, note le quotidien de Munich.

Quand la patronne des populistes Alice Weidel a assuré que son parti avait « le plus haut niveau d'académique », Christian Lindner lui a répondu qu'il n'est pas question dans cette élection de "titre de docteur mais de caractère".

Les BRICS déçoivent

Les journaux allemands reviennent aussi sur l'escalade des tensions avec la Corée du Nord. die tageszeitung déplore que les BRICS (Brésil, Russe, Inde, Chine, Afrique du Sud), réunis en sommet en Chine, aient été incapables de parler d'une même voix.

L'Indien Narendra Modi et le Chinois Xi Jinping lors du sommet des BRICS

L'Indien Narendra Modi et le Chinois Xi Jinping lors du sommet des BRICS

L'essai nucléaire de Pyongyang n'a pas tenu une grande place lors de la rencontre et une condamnation de la Corée du Nord ne se trouvait qu'au paragraphe 44 de l'avant-projet de la déclaration finale des puissances émergentes. Elles sont loin de pouvoir endosser un rôle de dirigeant à l'échelle mondiale, estime le journal berlinois.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung s'interroge pour sa part sur la stratégie de Washington. Menacer Pyongyang d'une "réponse militaire massive", est-ce vraiment la solution ? Cela risque de faire encore grimper les tensions. Reste que de simples mots n'ont aucun effet sur Kim-Jong un qui cherche à faire l'unité contre lui conclut la FAZ.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !