Les pays africains unis contre la traite humaine | Afrique | DW | 29.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les pays africains unis contre la traite humaine

Le trafic d'êtres humains est au cœur d'une rencontre du Partenariat afro-européen en Afrique du Sud. Objectif : améliorer les enquêtes et les poursuites contre les trafiquants, et la protection des victimes et témoins.

default

Les pays du continent africain luttent ensemble contre ce phénomène. L'agence nigériane contre le trafic d'être humains, en collaboration avec les autorités maliennes, a rapatrié 93 adolescentes nigérianes du Mali. De retour au Nigeria, elles racontent ce que leurs bourreaux leur ont fait subir.

« Je ne peux pas comprendre que des personnes soient si méchantes et si cruelles. Quelqu'un pour qui j'avais du respect m'avait promis un avenir meilleur, à ma grande surprise c'était la prostitution. Comment comprendre qu'une mineure couche avec des personnes qui ont le même âge que son père. J'ai juste eu de la chance d'être parmi les rapatriées, mille et une sont toujours sur place et souffrent de ce mal », raconte cette jeune femme qui a requis l'anonymat.

Campagne contre la prostitution au Nigeria

Campagne contre la prostitution au Nigeria

A deux jours de la Journée mondiale de lutte contre le sida, une autre des 93 victimes témoigne : « La plupart d'entre nous avons maintenant peur d'être infectées par le virus du VIH sida. C'étaient des maisons closes. Les hommes arrivent et choisissent les filles qu'ils désirent, nos bourreaux nous promettaient de bien nous payer, mais rien ne nous a été donné. »

Le Nigeria au secours

Le trafic d'être humains est monnaie courante au Nigeria et face à la montée faramineuse de ce fléau qui gangrène la société civile, l'agence nigériane de lutte contre le trafic d'être humains ne ménage aucun effort afin de mettre fin à cette pratique. Pour Kenneth Irole, président de l'organisation non-gouvernementale "Jeunes filles en danger", basée au Nigeria, la solution est évidente : « Le gouvernement a intérêt à ce que le pays soit attrayant, le gouvernement doit mettre en place un système d'éducation de qualité pour la jeunesse, et s'il est prêt à satisfaire ces demandes, je pense que le trafic d'être humains peut diminuer. »

Trois trafiquants ont été appréhendés et sont en ce moment en train d'être interrogés par l'agence nigériane de lutte contre le trafic d'être humains.

Ecoutez ci-dessous le reportage de notre correspondant à Lagos, Ishiaka Adegboye.

Edition : Anne Le Touzé

Audios et vidéos sur le sujet