1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les participants de Durban II adoptent leur déclaration finale

Les participants devaient se prononcer vendredi sur la déclaration finale de Durban II. Entre temps les propos anti-israéliens de Mahmoud Ahmadinejad ont fait scandale. Le texte a finalement été approuvé dès aujourd'hui

default

Lors du discours de Mahmoud Ahmadinejad

Vite fait c'est certain. Vite fait, bien fait, rien n'est moins sûr. Les représentants des 185 pays participant à la Conférence internationale sur le racisme ont "pris la décision capitale d'adopter le document" a déclaré le président de la conférence Amos Wako. Une décision qui, à en croire un diplomate européen, n'a rien à voir avec les dérapages de Mahmoud Ahmadinejad. Une autre source diplomatique affirme, en revanche, que l'adoption de la déclaration a été accélérée pour "empêcher d'autres pays de succomber à la tentation de partir après le tollé du président iranien".

Antirassismus Konferenz in Genf

Hier, au premier jour de Durban II, ce dernier a fustigé dans son discours les pays occidentaux pour leur soutien à Israël et remis une nouvelle fois en doute l'Holocauste. Un gros pavé dans la mare. D'autant plus gros qu'Israël honore aujourd'hui-même la mémoire des six millions de victimes de la Shoah. Et quand le président israélien Shimon Perez estime que la Conférence cautionne le racisme au lieu de le combattre, il semble dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Huit pays - dont les Etats-Unis, l'Allemagne et Israël - ont décidé de boycotter la conférence avant son ouverture. La République Tchèque l'a quittée définitivement hier tandis que 23 représentants de l'Union européenne sont sortis de la salle au moment du discours.

Ban Ki Moon Antirassismus Konferenz in Genf

L'Onu s'est efforcé de tourner la page de l'incident iranien au plus vite

Depuis, tout le monde s'est efforcé de recoller les morceaux et d'alléger l'ambiance. Le texte adopté ne touche pas aux sujets qui fâchent: Israël et la question de la diffamation des religions. Le paragraphe sur la mémoire de l'Holocauste a lui été maintenu, contre l'avis de l'Iran. La Haut commissaire de l'Onu pour les droits de l'Homme, Navi Pillay a estimé que l'adoption de la Déclaration était la "réponse" au discours antisémite de Mahmoud Ahmadinejad. La question de savoir si Durban II rend l'Onu plus crédible ou non reste cependant ouverte. En attendant de le savoir, Téhéran s'est plaint auprès de la République tchèque qui assure la présidence tournante de l'Union européenne du manque d'intérêt des Européens à lutter contre le racisme.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !