1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les observateurs de l’OSCE sont « prisonniers de guerre »

Les observateurs de l'OSCE retenus à Slaviansk, ville de l'est de l'Ukraine, sont des "prisonniers de guerre", a déclaré le leader séparatiste, Viatcheslav Ponomarev. Paris et Berlin demandent leur libération.

Les huit observateurs, quatre Allemands, un Tchèque, un Danois, un Polonais et un Suédois ont été arrêtés vendredi alors qu'ils circulaient dans ce bastion des séparatistes pro-Russes en compagnie de quatre accompagnateurs de l'armée ukrainienne.

Le gouvernement allemand a aussitôt appelé à leur libération. "J'appelle toutes les personnes qui ont des responsabilités et une influence en Ukraine et en Russie à tout faire et à user de toute leur influence, et ce de toute urgence, pour faire en sorte que les observateurs soient libérés immédiatement et en bonne santé", a déclaré la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen.

Ce dimanche, le maire séparatiste autoproclamé Viatcheslav Ponomarev a qualifié les observateurs de "prisonniers de guerre". "Slaviansk se trouve en situation de guerre, tout personnel militaire qui n'a pas notre permission est considéré comme prisonnier de guerre", a ajouté Ponomarev, précisant que les membres de la mission étaient désormais une monnaie d'échange.

Lors d'une conférence organisée par les séparatistes, les huit membres de l'OSCE ont été présentés à la presse. Le colonel Axel Schneider, un des membres allemands du groupe, a déclaré que personne "ne (les) avait touchés" et qu'ils n'avaient été soumis à aucun mauvais traitement physique. Ajoutant qu'ils sont « tous en bonne santé » sans qu'il soit possible de vérifier ces propos.

Une mission de l'organisation internationale s'est rendue sur place pour entamer des négociations. Le leader des séparatistes, Viatcheslav Ponomarev a accepté le principe d'une rencontre, tout en soulignant que les observateurs militaires ne pourraient être libérés qu'en échange de séparatistes arrêtés par les autorités ukrainiennes. Pour des raisons médicales, l'observatoire suédois a été libéré.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !