1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les nouvelles têtes du gouvernement sénégalais

Au Sénégal, on connaît désormais les membres de la nouvelle équipe gouvernementale. Une équipe composée de 32 membres et qui est appelée à répondre aux attentes des Sénégalais, notamment sur le plan socio-économique.

Aminata Touré est la deuxième femme à accéder au poste de Premier ministre au Sénégal

Aminata Touré est la deuxième femme à accéder au poste de Premier ministre au Sénégal

C'est avec un programme de lutte contre la pauvreté et la corruption que Macky Sall avait remporté l'élection présidentielle très disputée de mars 2012 contre le président sortant Abdoulaye Wade et c'est visiblement pour tenir cette promesse que la nouvelle équipe dirigée par Aminata Touré a été formée.

Dans son ensemble, le nouveau gouvernement respecte l'équilibre avec les alliés de la coalition Benno Bokk Yakaar qui conservent leur quota de portefeuilles. Le parti du président Macky Sall, l'Alliance pour la République, y renforce également sa présence. On note toutefois des départs remarqués comme celui de Youssou Ndour qui occupait le poste de ministre du Tourisme, ainsi que de Pathé Seck et Amadou Kane, respectivement ministres de l'Intérieur et des Finances.

Sidiki Kaba le nouveau ministre de la Justice est un grand défenseur des droits de l'homme

Sidiki Kaba le nouveau ministre de la Justice est un grand défenseur des droits de l'homme

Nouvelles entrées

Huit nouvelles figures font leur entrée au gouvernement, dont Sidiki Kaba, connu pour être un grand défenseur des droits de l'homme. Il a désormais en charge le portefeuille de la Justice et devra gérer deux grands dossiers sensibles : le procès de l'ancien président tchadien Hissène Habré et l'affaire des biens présumés mal acquis. Une affaire dans laquelle de hautes personnalités de l'ancien régime sont impliquées, dont Karim Wade, fils de l'ex-président Abdoulaye Wade.

Pour Seydi Gassama, directeur exécutif d'Amnesty international au Sénégal, Sidiki Kaba est l'homme qu'il faut à cette place, mais il reste sceptique quant à d'autres nominations au sein du gouvernement.

« Cette nomination, dans un contexte ou l'actualité judiciaire domine l'actualité au Sénégal, c'est un défi pour lui. La traque des biens mal acquis suscite beaucoup de problèmes par rapport à la présomption d'innocence des personnes mises en cause qui n'est pas toujours respectée. Nous estimons qu'il va tout faire pour que cette présomption d'innocence soit respectée et pour que les dérapages qu'on observe aujourd'hui dans cette traque des biens mal acquis puissent rapidement prendre fin. Les nominations dans les départements à caractère économique nous laissent un peu sur notre faim. On a nommé des collecteurs d'impôts à l'économie et aux finances alors que ce dont on a besoin, c'est d'avoir un expert qui puisse vraiment piloter l'économie sénégalaise. »

Les Sénégalais attendent à présent de voir ce que la nouvelle équipe gouvernementale apportera de concret pour améliorer leurs conditions de vie.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !