1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Les nouveaux accords de défense entre la France et les pays africains

L'an dernier, Paris a signé de nouveaux accords militaires avec huit pays du continent. Désormais, plus question d’intervenir dans les affaires intérieures des différents Etats.

En février 2008, en visite au Cap en Afrique du sud, Nicolas Sarkozy plaidait pour de nouveaux accords de défense entre la France et ses anciennes colonies d’Afrique. Des accords débarrassés des fameuses « clauses secrètes » qui permettaient à l’armée française de voler au secours des régimes en difficultés. Si en 1960, l’armée française comptait 30 mille hommes en Afrique, aujourd’hui, ils sont à peine 5000. La France ne veut donc plus être le gendarme de l’Afrique même si elle est aujourd’hui présente au Mali pour combattre les islamistes qui occupent le nord de ce pays.
Que disent les nouveaux accords de défense entre la France et ses partenaires du continent, le temps des interventions militaires françaises en Afrique est-il vraiment terminé ? Pour répondre à ces interrogations, nous avons invité à ce débat :

Mamadou Koulibaly, ancien président du parlement ivoirien et auteur d’un livre, « les servitudes du pacte colonial », Martin Ziguélé, ancien premier ministre centrafricain et Antoine Glaser, expert des relations Franco-africaines.

Emission à suivre ce-dessous

Écouter l'audio 25:24

« La France sera toujours là pour protéger ses intérêts économiques »

Audios et vidéos sur le sujet