1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les nombreux défis du président sénégalais

Au Sénégal, c'est lundi qu'Abdoulaye Wade passera la main à son successeur Macky Sall. Pour l'instant, l'heure est aux consultations, mais la tâche qui attend le futur gouvernement est colossale.

Senegalese opposition presidential candidate Macky Sall speaks at a celebratory news conference in the capital Dakar March 25, 2012. Senegal's long-serving leader Abdoulaye Wade admitted defeat in the presidential election, congratulating his rival Sall, a move seen as bolstering the West African state's democratic credentials in a region fraught with political chaos. REUTERS/Joe Penney (SENEGAL - Tags: POLITICS ELECTIONS PROFILE)

Macky Sall Premierminister Senegal

Selon les résultats officiels, Macky Sall a été élu avec 65% des voix au second tour de l'élection présidentielle. Depuis dimanche soir, les tractations en vue de la formation d'un nouveau gouvernement vont bon train. Et pour cause : dès sa prestation de serment, mardi 3 avril, Macky Sall va devoir se préparer à répondre aux immenses attentes de ses compatriotes, dont la plupart vivent dans la pauvreté.

Après l'euphorie de la victoire, il va falloir se mettre au travail

Après l'euphorie de la victoire, il va falloir se mettre au travail

Les problèmes-clés

Parmi les principaux défis qui attendent la future équipe de Macky Sall, on peut citer le coût de la vie, relativement élevé dans cette partie de l’Afrique, mais aussi le prix du carburant, les inondations dans les banlieues de Dakar - véritable problème sanitaire a résorber - les coupures intempestives d'électricité et le grand problème de l'emploi des jeunes. Mais par dessus tout, le président sénégalais va devoir résoudre dans les meilleurs délais la situation dramatique des finances publiques et la situation alimentaire préoccupante de plus de 800.000 Sénégalais menacés de famine dans le nord du pays à cause de la sécheresse.

Les solutions envisagées 

Macky Sall a pleinement conscience que la tâche qui l’attend ne sera pas des plus simples, mais l’homme d’État a l’avantage d’avoir dirigé le gouvernement. Il bénéficie en plus du soutien des partis les plus représentatifs du Sénégal, en particulier ceux de Moustapha Niasse et d'Ousmane Tanor Dieng qui devraient mettre à contribution leurs expériences respectives. En somme, l'état de grâce pour Macky Sall dépendra de ses actes et de ses choix.

Ecoutez ci-dessous l'interview d'Elimane Kane, directeur exécutif du forum civil et représentant de Transparency International au Sénegal.

Auteur : Isaac Dosso
Edition : Anne Le Touzé

Écouter l'audio 02:03

"Macky Sall doit contenter le peuple sénégalais plutôt que les acteurs politiques du pays" (Elimane Kane, Transparency International)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !