1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les musulmans fuient Boda, en Centrafrique

A Boda, à 190 km à l'ouest de Bangui, en Centrafrique, 11 000 habitants de religion musulmane attendent d'être évacués. Ils craignent de nouvelles violences de la part des anti-balaka.

Écouter l'audio 02:05

«C'est une chasse aux musulmans»

En Centrafrique, l’attente se poursuit pour des milliers de civils qui souhaitent être évacués de la ville de Boda, par peur d'être attaqués par des milices anti-balaka. Les agences humanitaires sont très inquiètes du sort de ces personnes dans une ville qui porte encore les stigmates des violences du mois dernier.

Des évacuations coûteuses

Longtemps occupée par les rebelles de la Seleka, Boda a sombré dans la violence début février après le départ des hommes de Michel Djotodia. Une centaine de civils, à majorité des musulmans, a, selon les organisations humanitaires, été tuée par les anti-balaka. Et depuis, les civils musulmans fuient la ville. Aujourd’hui selon l’OIM, l’organisation internationale des migrations, ils sont plus de 11 000 à attendre d’être évacués. Cela nécessite énormément d’argent et l’OIM dit ne pas avoir suffisamment de moyens pour mener toutes ces évacuations.

Une mission d’enquête de l’Onu sur les droits de l’homme séjourne depuis mardi à Bangui. Leur objectif est d'enquêter sur les violations des droits de l’homme. Les enquêteurs devraient rester sur place pendant deux semaines.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !