1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les militaires à la rescousse contre Ebola

Alors que l'OMS tire de nouveau la sonnette d'alarme, Washington et Londres ont décidé d'envoyer de l'équipement médical et du personnel militaire pour lutter contre l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest.

L'OMS a mis en garde contre plusieurs nouveaux milliers de cas d'infection qui pourraient survenir au cours des prochaines semaines au Liberia

L'OMS a mis en garde contre plusieurs nouveaux milliers de cas d'infection qui pourraient survenir au cours des prochaines semaines au Liberia

En Afrique de l’Ouest plus de 3.500 personnes ont été infectées par Ebola, dont près de la moitié au Liberia. Pour répondre à cette grave crise sanitaire et médicale, le président américain Barack Obama a promis que son armée viendrait en aide aux pays atteints. Mais comment une armée peut-elle aider à contenir Ebola ? "Dans beaucoup de pays, l'armée possède des moyens logistiques importants et un système qui est assez efficace pour délivrer de l'aide humanitaire" explique Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS. "Certains pays peuvent donc proposer à l'OMS et aux pays touchés d'apporter une aide de cette manière."


Écouter l'audio 02:09

L'importance de l'information sur les radios locales : le reportage de notre correspondant en Guinée

Le gouvernement de la présidente Ellen Johnson Sirleaf a bien accueilli cette offre américaine, tout comme celle de Londres qui a promis d'ouvrir un centre de traitement. La Sierra Leone, pays touché par Ebola va également bénéficier de cette aide. Pour Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS, les différents pays touchés par Ebola ont un besoin réel de cette assistance : "Les pays touchés n'ont pas les moyens pour faire face à cette épidémie. L'assistance internationale est donc nécessaire que ce soit en matériel, en personnel médical et en appui financier. "


Pour l’instant, on compte environ 570 lits dans des centres de traitement répartis en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, les pays les plus touchés par le virus. Mais l’OMS estime que 1000 autres sont nécessaires, dont une majorité au Liberia.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !