1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les mauvais choix stratégiques de l'Iran

Bani Sadr a été le premier président de la république islamique iranienne, entre 1980 et 1981. Depuis son exil en France, il critique les choix diplomatiques du régime actuel dont les jours, selon lui, sont comptés.

default

Abolhassan Bani Sadr

Les Iraniens sont appelés vendredi à élire leur prochain président. Le pays est certes situé à un carrefour stratégique entre le monde arabe, l'Asie centrale et la Turquie, mais la région est marquée par une grande instabilté politique. De plus, l'Iran est isolé sur le plan diplomatique.

Depuis son exil en France, Abolhassan Bani Sadr, le premier président de la république islamique, entre février 1980 et juin 1981, pense que le régime actuel a fait de mauvais choix de politique étrangère en tenant tête à l'occident jusqu'à être étranglé par les sanctions internationales. Et Bani Sadr estime que les heures du régime, dont la tête pensante est en fait son guide suprême, l'ayatollah Khamenei, ne pourra pas se maintenir longtemps, quels que soient les résultats de l'élection du 14 juin. Ecoutez-le ci-dessous au micro de Sandrine Blanchard

Écouter l'audio 03:05

"Au niveau régional, l'Iran n'est en bonne relation qu'avec l'Irak et le régime syrien" (Bani Sadr)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !