1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les méfaits d'une justice arbitraire

À la Une des journaux : l'acquittement de George Zimmerman pour le meurtre du jeune Trayvon Martin, les pratiques d'espionnage des États-Unis et le 14 juillet en France.

default

Manifestation de soutien à Trayvon Martin, dimanche, à Miami

Le verdict dans l'affaire Trayvon Martin n'est pas une surprise, estime die tageszeitung. Il n'en reste pas moins scandaleux. Les juges n'y peuvent rien : depuis 2005, une loi en Floride permet à quiconque de se défendre en cas de menace, y compris avec une arme. Il n'y avait donc presque aucune chance que l'agent de sécurité soit condamné pour meurtre. Des Trayvon Martin, il y en aura sans doute beaucoup d'autres, prédit la taz, tant que survivront les préjugés racistes combinés à un contrôle laxiste des armes et le fait que chacun peut, légalement, se faire justice.

Se faire justice soi-même, c'est justement le titre du commentaire de la Süddeutsche Zeitung qui remarque que cette affaire a avant tout été analysée sous l'angle de la couleur de la peau. Or, elle soulève aussi bien des questions concernant les dangers et les excès de cette justice par soi-même. L'acquittement de George Zimmermann est compréhensible d'un point de vue juridique même s'il est douloureux pour les partisans de Trayvon Martin.

Bundesinnenminister Friedrich in den USA

Hausser le ton contre les États-Unis : un exercice périlleux

La Frankfurter Allgemeine Zeitung revient pour sa part sur le voyage, la semaine dernière, du ministre de l'Intérieur allemand, Hans-Peter Friedrich, aux États-Unis et sur les critiques de l'opposition allemande qui a estimé que Berlin n'était pas assez critique vis-à-vis de Washington, concernant les révélations récentes sur l'espionnage américain. Évidemment, écrit le journal, un État souverain comme l'Allemagne ne peut pas admettre que ses citoyens, ses ambassades ou ses entreprises soient espionnés par d'autres États, même amis.

Cela dit, poursuit le journal, l'Europe oublie un peu vite que les États-Unis mènent toujours une guerre contre le terrorisme et qu'ils utilisent tous les moyens dont ils disposent pour l'emporter. Autrement dit, c'est aussi au citoyen de faire attention à ce qu'il publie sur internet.

Die Welt, enfin, commente les somptueuses festivités qui ont eu lieu en France à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet. Des festivités qui n'ont cependant pas réussi à faire oublier que la France doute, quand bien même elle reste un acteur militaire de poids sur la scène internationale. Et, selon le journal, ce n'est pas la politique actuelle de François Hollande qui permettra de redonner au pays son éclat sur le long terme.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !