1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les Journées de l'Eglise protestante d'Allemagne

Pendant cinq jours, Cologne la catholique a accueilli les 31ème Journées de l’Eglise protestante d’Allemagne. Une grande manifestation religieuse mais qui, et pas seulement en raison de sa quasi simultanéité avec le sommet du G8 de Heiligendamm, a donné aux protestants une plate-forme de discussions à caractère également politique, comme le souligne la presse allemande de ce matin.

Ouverture au monde, œcuménisme et dialogue avec l'Islam, voilà le résumé des 31ème Journées de l'Eglise protestante d'Allemagne à Cologne.

Ouverture au monde, œcuménisme et dialogue avec l'Islam, voilà le résumé des 31ème Journées de l'Eglise protestante d'Allemagne à Cologne.

Si cette manifestation a été un succès, note la Frankfurter Rundschau, ce n’est pas tant en raison du temps qui a régné sur Cologne qu’à cause de la situation générale du monde. Certes, les sujets choisis - mondialisation, climat, le continent africain - étaient les bons. Ces dossiers, les protestants les suivent avec une certaine assiduité depuis longtemps. En 2007 pourtant, leurs avertissements et leurs exigences ont surtout résonnés comme des échos du sommet du G8 à Heiligendamm.

A une différence cependant, souligne les Badischen Neuesten Nachrichten, les croyants et leurs écharpes orange ont créé un contraste coloré avec leurs homologues de Rostock et de Heiligendamm. Ici aussi, il s’agissait de mondialisation, d’Afrique, de justice et de l’aide aux pays les plus pauvres. Mais à Cologne, l’on n’a pas vu voler les pavés ni subi les jets des canons à eau.

Même ténor à la Westfalenpost pour qui ces journées de l’Eglise protestante ont été une belle rencontre. Avec cette incarnation de l’œcuménisme au sein de la très catholique Cologne, la base des croyants a vu sa normalité consolidée. Mais le plus intéressant a été le regard jeté sur l’Islam. Après une longue phase de refoulement, voici venu le temps de la prise de conscience de l’existence de l’Autre et peut-être aussi, de sa reconnaissance.

Pour la Berliner Morgenpost toutefois, le signal lancé à l’adresse de l’Islam est clair : même dans un objectif d’apaisement, l’Eglise protestante ne cèdera pas ni sur la liberté de religion, ni sur celle de changer de religion et encore moins sur l’égalité des droits entre l’homme et la femme. L’époque des gentillesses interreligieuses est révolue.

L’Eglise protestante ne doit pas oublier son identité, avertit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Avant de pratiquer l’œcuménisme, voire le dialogue interreligieux, il convient avant tout de savoir ce qu’être protestant veut dire. C’est justement à la religion de la liberté de conserver les principes d’une autodétermination raisonnable et fondée sur la Bible. L’exercice est certes difficile, mais c’est la seule voie menant à un protestantisme éclairé et aux arguments forts, conclut le quotidien.

  • Date 11.06.2007
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gM
  • Date 11.06.2007
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gM
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !