Les JO 2018 font pleurer Munich | Vu d′Allemagne | DW | 07.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les JO 2018 font pleurer Munich

Déception de l'Allemagne face à la décision du Comité international olympique, le CIO. Les jeux olympiques d’hiver 2018 n’auront pas lieu à Munich, comme l’espéraient les Allemands, mais à Pyeongchang en Corée du Sud.

default

Larmes amères de Katarina Witt

Les Jeux olympiques de 2018 font pleurer Munich, titre Die Welt qui publie en première page une photo de l'ancienne championne olympique allemande de patinage artistique, Katarina Witt, en larmes après l'annonce de la victoire de la Corée du Sud. La tension était trop grande pour Katarina Witt, écrit le journal. La présidente de la présentation allemande avait mis toute son énergie dans la candidature de Munich, mais celle-ci n'a obtenu que 25 voix sur 95.

Südkorea Olympische Spiele Pyeongchang 2018

La délégation sud-coréenne célèbre sa victoire à Durban

C'est au contraire la joie des Sud-coréens que l'on peut voir en Une de la Frankfurter Allgemeine Zeitung : une photo montre le président Lee Myung-Back et la délégation sud-coréenne en liesse après l'annonce du comité olympique. Le journal se demande toutefois s'il est judicieux de confier l'organisation des Jeux olympiques d'hiver à un pays qui connaît certes la glace et la neige, mais dans lequel le public ne s'intéresse pas à ce genre de sports, à l'exception peut-être du patinage. Mais une fois de plus, le CIO n'a tenu aucun compte de ces arguments pourtant raisonnables.

De l'avis du Tagespiegel, Munich ne pouvait que perdre ce duel, car la conquête de nouveaux marchés est aujourd'hui le critère le plus important dans ce genre de décisions. Le centrisme euro-américain dans le monde du sport est en perte de vitesse. Mais quand on aime le sport, il faut savoir partager avec les autres.

Südkorea Olympische Spiele Pyeongchang 2018

Le président du comité Olympique, Jacques Rogge, fait part de sa décision

Pour la Süddeutsche Zeitung, le Comité international olympique a choisi les affaires, les milliards à gagner en Asie, un marché sur lequel les sports d'hiver doivent encore se développer. Et cela est décevant. Pour Munich, mais aussi pour l'idéal olympique. Autrefois, il n'y avait pas que le commerce qui comptait et Munich aurait bien reflété la tradition olympique.

Seule la Tageszeitung a un ton plus critique. C'est à croire que l'avenir du pays entier dépendait de l'attribution des JO 2018 à Munich ! Pourtant c'est le contraire : les Jeux olympiques coûtent chers. Ils donnent souvent lieu à des investissements ruineux et éphémères. Le tout aux dépends de l'environnement. Et pour tout cela, c'est le contribuable qui doit payer.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Sébastien Martineau

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !