1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les jeunes souhaitent plus de solidarité

C'est donc le "non" qui l'a emporté en Grèce. Plus de 60 % de la population a voté contre la politique d'austérité voulue par les créanciers d'Athènes. Parmi eux, de nombreux jeunes.

Ces dernières semaines, nombre d'entre eux sont d'ailleurs descendus dans les rues pour faire entendre leur voix sur le référendum. Margaritis est un jeune militant de Syriza, le parti de la gauche radicale du Premier ministre Alexis Tsipras. Il est convaincu que le non est la bonne réponse au référendum - autrement dit, il vote pour la fin de l'austérité en Grèce mais aussi dans le reste de l'Europe. Pourtant, du haut de ses 23 ans, il fait partie de cette génération qui a pu profiter de tous les bénéficies qu'offre l'Union européenne à ses Etats membres : participation aux programmes d'échange universitaire, possibilités de formation, mobilité facilitée. Il vient d'ailleurs de passer six mois à Berlin dans le cadre du programme Erasmus :

“C'est vrai que grâce à Erasmus, j'ai pu rencontrer de nombreux jeunes, issus de différents pays d'Europe. Je n'aurais jamais pu les rencontrer sans ce programme. Mais cela m'a aussi permis de voir que je ne suis pas le seul à penser que la politique de l'Union européenne oppresse les gens. Il y a beaucoup d'autres jeunes Européens qui ont le même sentiment que moi."

Un jeune Grec sur deux est au chômage. Nombre d'entre eux décident de tenter leur chance à l'étranger

Un jeune Grec sur deux est au chômage. Nombre d'entre eux décident de tenter leur chance à l'étranger

Réformer l'Union

Nombreux sont les jeunes qui sont déçus par l'Union européenne, qui estiment qu'elle s'est éloignée de ses valeurs fondatrices, notamment la solidarité entre pays membres. En revanche, en sortir est quelque chose de difficilement concevable. Vaggelis a 23 ans. Il est entrepreneur et a pu monter son affaire grâce à des fonds européens. Il se sent privilégié mais estime néanmoins que l'Europe doit se réformer. “La Grèce doit rester sur la voie européenne. Mais il faut que cette voie se réforme en ce qui concerne la façon dont le pays emprunte de l'argent et les perspectives de développement et de progrès."

Quel que soit leur avis, l'avenir de la Grèce au sein de l'Union est un sujet qui passionnent les jeunes, que ce soit sur les médias sociaux, dans les bars ou au dans les couloirs des universités. Selon un sondage diffusé par la chaîne de télévision Antenna TV, 67% des bulletins de vote "non" ont été glissée, hier, par des jeunes de la tranche 18-34 ans.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !