Les jeunes Rwandais veulent s′exprimer librement | Afrique | DW | 06.04.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les jeunes Rwandais veulent s'exprimer librement

23 ans après le génocide, la nouvelle génération aspire à autre chose et à pouvoir exprimer ses émotions. Une plateforme leur donne la possibilité de le faire une fois par mois, à Kigali.

Écouter l'audio 02:03
Now live
02:03 min

"La jeune génération est moins réservée que celle d'avant, qui a plus souffert"

Il y a 23 ans jour pour jour commençait le génocide rwandais. Pendant trois mois, 800 000 personnes sont massacrées, des Tutsis pour la plupart. Le 4 juillet, le FPR parvient à prendre la capitale, Kigali, puis le pouvoir. Paul Kagame est d’abord vice-président, avant d'être élu président en 2000. Un fauteuil qu'il occupe encore aujourd'hui. La liberté des médias et d’expression sont réduites et les Rwandais n'ont plus l'habitude de laisser libre cours à leurs émotions. Pour échapper un peu à ce carcan, des jeunes se réunissent chaque mois à Kigali dans des soirées où ils peuvent s’exprimer librement.

Ecoutez, en cliquant sur la photo, le reportage DW à l'une des soirées "Spoken Word" organisée dans la capitale.
 

Audios et vidéos sur le sujet