1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les Israéliens et les Palestiniens encore loin de la paix

Le processus de paix est plus que jamais dans l'impasse au Proche-Orient, estime Jean Paul Chagnollaud, président de l'Institut de recherche et d'études Méditerranée et Moyen-Orient en France.

Écouter l'audio 02:00

'Le gouvernement israélien essaie de grignoter des parcelles de souveraineté'

Le mouvement palestinien du Fatah avait appelé à une "Journée de la colère" ce mercredi à Jérusalem. Alors que la tension était déjà bien présente depuis plusieurs jours, deux Palestiniens ont été arrêtés après des heurts avec la police vers l'esplanade des Mosquées.

Le lieu tout proche du Mont du Dôme, lieu saint du judaïsme a même été brièvement fermé. Mercredi soir encore, des milliers de fidèles musulmans ont prié à l'extérieur en signe de protestation.

En cause toujours : l’installation de portiques de sécurité à l'entrée de l'esplanade des Mosquées.  Ils ont été installés dimanche dernier, le 16, après une attaque qui avait couté la vie à trois policiers israéliens, abbatus à l'arme à feu par trois Arabes israéliens deux jours plus tôt.

Les croyants musulmans palestiniens gênés dans leur accès au lieu de culte craignent aussi qu'Israël ne s'empare complètement du lieu.

Un regain de tensions qui ne surprend pas Jean Paul Chagnollaud, professeur émérite des Universités et président de l'Institut de recherche et d'études Méditerranée et Moyen-Orient en France, invité du journal de 17h de la Deutsche Welle ce mercredi. Cliquez sur la photo ci-dessus pour l'écouter.

Netanyahu fustige certaines positions de l'UE

Ce mercredi, et comme depuis lundi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu était en visite à Budapest en Hongrie.

Il en a profité pour déplorer les critiques régulières des institutions européennes à propos de la construction de nouvelles colonies juives dans les territoires palestiniens et du processus de paix israélo-palestinien. Benjamin Netanyahu a parlé d'"anomalies" pour qualifier ces critiques.

Des milliers de fidèles musulmans sont attendus autour de l’esplanade des Mosquées vendredi pour prier et protester contre ces portiques.

Selon certains médias cités par l’Agence France Presse, le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait consulté les responsables des services de sécurité israéliens aujourd‘hui afin de déterminer s'il fallait retirer ces détecteurs avant cette prière de fin de semaine qui rassemble en général plus de 30.000 fidèles.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !