1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres du jour

Il est l’heure de retrouver la revue de la presse allemande. Ce matin encore, les thèmes abordés en « Une » des journaux sont des plus divers : des incendies en Grèce à la visite de la chancelière en Chine, en passant par la démission du secrétaire d’Etat américain à la Justice...

La SZ préconise de ne pas laisser s'endormir le dragon chinois sur ses lauriers économiques

La SZ préconise de ne pas laisser s'endormir le dragon chinois sur ses lauriers économiques

C’est la tageszeitung qui commente dès sa première page la démission d’Alberto Gonzales, figure clef de l’administration Bush, réputée notamment pour faire fi des conventions de Genève sur les droits des prisonniers. Une démission qui survient quelques semaines seulement après celle de l’un des plus proches conseillers du président, Karl Rove, et qui est un signe supplémentaire du « délitement de la bande texane de Bush », pour reprendre le titre de la taz. Et la déliquescence de cette clique qui voulait dominer les Etats-Unis et le reste du monde, le journal ne trouve rien à y redire si ce n’est qu’elle arrive un peu tard à son goût.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung pose les « questions brûlantes » - le jeu de mots provient du journal – qui se posent après tous les ravages dus aux incendies en Grèce. Citons pêle-mêle : les problèmes de corruption chez des entrepreneurs qui n’hésitent pas à allumer des incendies de forêts pour gagner du terrain à bâtir, ou celui des pinèdes que la FAZ suggère de remplacer par des arbres feuillus qui brûleraient moins facilement, ou encore le problème des dépotoirs sauvages qui favorisent la propagation des flammes.

Die Welt

revient sur la visite en Chine d’Angela Merkel. Le quotidien loue l’habileté de la chancelière, qui, contrairement à son prédécesseur Gerhard Schröder, est capable d’allier contrats avec les dirigeants chinois et rencontres avec des dissidents.

Le dragon chinois a un problème d’image, peut-on lire dans la Süddeutsche Zeitung. Il ne passe pas une semaine sans mauvaise nouvelle en provenance de Pékin. Dépêche après dépêche, une dictature se dévoile, qui pille la propriété intellectuelle d’autrui, espionne l’étranger, exporte des produits de mauvaise qualité et méprise la protection du climat et les droits de l’homme sur son territoire. Or, les Européens ne peuvent pas entreprendre grand chose pour faire changer d’avis les dirigeants chinois, hormis, comme vient de le faire Angela Merkel, de rappeler les valeurs universelles telles que les droits de l’homme. La SZ conclut : il ne faut plus laisser le dragon dormir. Un an avant les Jeux olympiques, il convient de réveiller la Chine sans ménagement.

  • Date 28.08.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fV
  • Date 28.08.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fV
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !