1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse

A la Une des quotidiens aujourd'hui: réactions après le non irlandais au référendum sur le traité européen de Lisbonne et les conséquences de la prise d’assaut spectaculaire d’une prison afghane par les taliban.

default

« Lord of the Dance » ou la légende de la caricature de la Süddeutsche Zeitung, référence au célèbre spectacle irlandais, composé de chants, de danses et de musiques celtiques. Le dessin montre une farandole de bureaucrates, bras dessus, bras dessous. Tous affichent une étoile européenne sur leur cravate. Au centre, l'Irlandais, reconnaissable au trèfle, symbole de l'Irlande, fixé sur son chapeau. Il est le seul à danser à contre courant, ses pieds s'emmêlent et il envoie balader le traité européen. « Facile de houspiller les hommes politiques européens, parce qu'ils n'ont pas réussi à expliquer un traité. Mais peut-être que, pour une fois, c'est le citoyen européen qui devrait se faire insulter. L'Europe ne doit pas se laisser arrêter par 862 415 Irlandais » conclut le quotidien.

Jahresrückblick 2008 International Juni Irland EU Volksabstimmung zu Lissabon Nein Graffiti


Die Welt partage cet avis. « L'Union européenne, ses normes et sa bureaucratie semblent devoir être tenues pour responsables de toutes les frustrations actuelles. C'est effrayant de constater l'immense écho que suscitent, dans l'opinion publique, les discours démagogiques anti-européens d'un Haider, d'un Lafontaine, d'un Blocher ou d'un Le Pen ». « Ceux qui se révoltent contre les normes européennes et contre leurs auteurs, ce sont ceux qui sont bien contents lorsque ces mêmes normes servent de jurisprudence pour stopper, entre autres, des jouets toxiques aux frontières ». « Celui que ces expériences ne rend pas plus intelligent devrait peut-être effectivement éprouver ce que c'est de vivre sans l'Union européenne ».


« Les talibans auraient voulu démontrer au président Hamid Karzai la faiblesse de son gouvernement, qu'ils n'y se seraient pas pris autrement » juge la Frankfurter Allgemeine Zeitung, après l'explosion spectaculaire, vendredi soir, des murs d'une prison dans le sud de l'Afghanistan. Explosion qui a libéré 1. 000 détenus. « Karzai est humilié en public par ses ennemis et ce alors qu'il vient d'obtenir une aide internationale supplémentaire pour son pays » note le quotidien.

Kandahar Taliban sprengt Gefängnis

C'est le droit d'intervenir au Pakistan, revendiqué par Hamid Karzai pour détruire les bases arrières des taliban, qui inquiète la Frankfurter Rundschau. « C'est un terrain miné que celui où le président s'est aventuré. Heureusement les forces armées afghanes ne sont pas assez puissantes pour passer la frontière. Et puis, ajoute le journal, cela fait longtemps que, de l'autre côté de la frontière, des actions sont entreprises contre Al Qaïda, et ce, avec l'accord tacite d'Islamabad ».

Die Tagezeitung enfin rappelle que tant que les troupes américaines coopèreront avec certaines des milices que Karzai a interdites, il n'y aura pas de sécurité possible. « Cette coopération assure aux Américains l'impunité lorsqu'ils envoient des talibans, réels ou supposés, à Guantanamo. Ainsi, « il est difficile d'imaginer que Karzai puisse être conduit à faire respecter le droit et la loi alors que ses soutiens extérieurs contribuent à leurs porter atteinte ».



default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !