Les gros titres de la presse allemande | Vu d′Allemagne | DW | 02.07.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

Les journaux reviennent sur la baisse des chiffres du chômage en Allemagne, le débat sur l'euthanasie et la crise du traité de Lisbonne.

default

L'agence fédérale pour l'emploi annonce les meilleurs chiffres depuis 15 ans.

Plein emploi dans le sud de l'Allemagne, lit-on en Une de Die Welt. Au mois de juin, le chômage est descendu à son taux le plus bas depuis 15 ans, rapporte le journal. Le mois dernier, 3 millions 160 000 personnes étaient sans emploi, soit 123 000 de moins que le mois précédent. Le taux de chômage est passé à 7,5%, dans les Etats régionaux de Bavière et de Bade-Wurtemberg, à moins de 4%.


Fachkräftemangel Ausland Deutschland Fachkräfte

On déplore le manque de main d'oeuvre qualifiée en Allemagne.

Pour la Tageszeitung, les nouveaux chiffres du chômage représentent une bonne nouvelle, toutefois la promesse du gouvernement d'atteindre bientôt le plein emploi en Allemagne est exagérée. Quand on y regarde de plus près, la situation n'est pas aussi radieuse qu'elle en a l'air. Selon la confédération allemande des syndicats, plus d'un million de personnes ne sont pas prises en compte dans les statistiques parce qu'elles se trouvent en cessation progressive d'activité, qu'elles ont des jobs à un euro ou qu'elles bénéficient de prestations subventionnées. Sans compter que plus de 740 000 chômeurs ne s'inscrivent pas à l'agence pour l'emploi, parce qu'ils n'ont droit à aucune aide.


Trois ans de prison pour ceux qui pratiquent l'euthanasie, titre la Süddeutsche Zeitung. Cinq Länder veulent punir l'aide organisée au suicide par une peine allant jusqu'à trois ans de détention. Vendredi, le Bundesrat va se prononcer sur un projet de loi qui concerne aussi bien les employés d'organisations d'assistance au suicide que les personnes qui pratiquent de façon active l'euthanasie.


Karte EU-Länder Lissabon Vertrag

En vert les pays qui ont déjà ratifié le traité, en jaune les pays dans lesquels le processus est en cours, en rouge ceux qui l'ont refusé.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung évoque en première page la crise européenne autour du Traité de Lisbonne. Le premier ministre irlandais, Brian Cowen, n'aura certainement pas de solution à proposer dès le mois d'octobre, comme l'espèrent certains, après le rejet du texte par son pays, écrit le journal. La poursuite du processus de ratification semble elle aussi menacée. Le président polonais Lech Kaczynski refuse à présent d'apposer sa signature au traité de Lisbonne. A Prague, le texte est bloqué tant que la cour constitutionnelle n'a pas pris sa décision et en Allemagne aussi, le président Horst Köhler attend un jugement du tribunal de Karslruhe. Mais que le traité de Lisbonne échoue ou qu'il soit finalement sauvé, un grand débat sur le sens et les objectifs de l'Union Européenne est aujourd'hui nécessaire.




default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !