1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

Les journaux reviennent sur la possible alliance entre le SPD et die Linke, sur la réforme du baccalauréat et sur les grèves en Allemagne.

default

Andrea Ypsilanti, présidente du SPD dans l'Etat régional de Hesse

Jamais le chef du SPD, Kurt Beck, n'été si impopulaire, titre die Welt. Alors que le parti d'extrême gauche, die Linke, prend de l'avance, le SPD perd la confiance des électeurs. Pour le journal, le rapprochement entre les sociaux-démocrates et die Linke nuit de plus en plus au SPD et à son président.
La Frankfurter Allgemeine Zeitung consacre sa Une au feuilleton politique qui se poursuit dans la région de Hesse. La majorité de gauche d'Andrea Ypsilanti menacée, titre le quotidien. L'élection de la dirigeante sociale-démocrate au poste de ministre-présidente avec l'aide de die Linke pourrait échouer à cause des réluctances de certains membres du SPD. La députée Dagmar Metzger refuse de voter pour Andrea Ypsilanti car celle-ci ne veut pas tenir sa promesse électorale de ne s'allier avec die Linke dans aucune circonstance.
Schülerinnen während des Unterrichts

Les élèves allemands sont-ils surchargés avec le bac un an plus tôt ?

La Süddeutsche Zeitung évoque en première page les problèmes liés à la réforme du baccalauréat allemand, que les lycéens doivent aujourd'hui passer un an plus tôt qu'autrefois. Les 16 ministres de la culture et de l'éducation, réunis hier à Berlin, se sont mis d'accord sur le fait que le lycée en huit ans au lieu de neuf doit mieux prendre en compte les besoins des élèves et des familles. Les programmes doivent être révisés dans les régions où l'on se plaint d'une trop forte pression sur les lycéens. De plus les établissements doivent obtenir plus d'aide pour l'organisation des cours et être transformés pour pouvoir accueillir les élèves toute la journée, en alternant phases d'apprentissage et phases de repos.


Deutschland Streik Flughafen München Streikende

Grève à l'aéroport de Munich mercredi

Une vague de grèves, comme la république n'en avait pas vue depuis longtemps, déferle sur l'Allemagne, écrit de son côté la Tageszeitung. Qu'ils s'agissent des membres de la fonction publique, des employés des transports en commun berlinois ou des conducteurs de locomotives, tous ces mouvements sociaux ont quelque chose en commun : les salariés en ont assez. Malgré l'essor économique des dernières années, ils ont dû subir des pertes salariales, alors que les plus aisés ne cessent de s'enrichir. Aujourd'hui, les salariés ont raison d'exiger une compensation et ils sont largement soutenus par la population. Il ne s'agit pas seulement de plus d'argent, il s'agit aussi de dignité.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !