1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

En Une de tous les quotidiens : le jugement de la cour constitutionnelle de Karlsruhe, qui n'autorise la surveillance à distance des ordinateurs que dans des cas exceptionnels.

default

La cour constitutionnelle de Karlsruhe

Jugement historique de la cour constitutionnelle, titre la Süddeutsche Zeitung, Karlsruhe créé un droit fondamental pour l'informatique. La surveillance d'ordinateur par le biais d'internet n'est plus autorisée que dans des conditions très strictes.
Deutschland Terro Sicherheit Online Durchsuchung

Un nouveau droit fondamental, titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Les juges de Karlsruhe ont annulé la loi en vigueur en Rhénanie du Nord-Westphalie sur les perquisitions en ligne. Un droit fondamental protège dorénavant la confidentialité et l'intégrité des systèmes techniques d'information. La surveillance d'ordinateurs à distance ne sera possible qu'en cas de menaces concrètes contre des vies humaines ou contre l'Etat. Avec ce jugement, écrit le journal, la cour constitutionnelle met fin à une longue querelle de la coalition gouvernementale. Die Welt compare la journée d'hier à une soirée électorale lors de laquelle chaque parti interprète les résultats du scrutin à son avantage. Après le jugement de Karlsruhe, aussi bien les conservateurs que les sociaux-démocrates se sont sentis renforcés dans leur position. La CDU est satisfaite de voir que le principe de l'espionnage d'ordinateurs privés par l'Etat n'a pas été déclaré contraire à la constitution. Le SPD a salué les passages du jugement qui soulignent la protection de la vie privée contre une surveillance totale de l'Etat. Pour le quotidien, il s'agit en fait d'une décision solide qui respecte les divers intérêts : d'une part les exigences d'une lutte efficace contre le terrorisme et le droit à la sécurité des citoyens, d'autre part les limites fixées par la constitution aux atteintes publiques à la vie privée.

Symbolbild Online-Überwachung

Le nouveau droit fondamental est bien joli et convient tout à fait à l'homme moderne, raille de son côté la Tageszeitung. Le droit à la protection de l'ordinateur est indispensable pour les hommes-machines que nous sommes devenus, nous qui ne quittons plus la maison sans notre ordinateur portable et qui considérons notre disque dur comme partie intégrante de notre personnalité. Pourtant ce droit n'est pas inviolable, les juges l'ont bien fait comprendre. Pour la surveillance préventive des ordinateurs, les restrictions sont plus élevées qu'auparavant. En contrepartie, pour pouvoir espionner les ordinateurs privés, les restrictions ont été diminuées en ce qui concerne l'inviolabilité du domicile. Et pour le journal, cela va trop loin.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !