1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

La crise bancaire en Allemagne et les projets de renforcement des contrôles aux frontières de l'Union européenne. Ce sont les sujets phares dans les journaux aujourd'hui

default

Erwin Huber, depuis quelques mois nouveau président de la CSU est sur la sellette. en tant que ministre bavarois des finances il fait partie du directoire de la Bayern LB, une nouvelle banque en difficulté

L'IKB se fait renflouer par les contribuables, titre le quotidien Die Welt. La banque par laquelle le scandale arrive, reçoit après avoir déjà perçu une manne de 5 milliards d'euros, une garantie supplémentaire de 1 milliard de l'Etat, sachant que 500 millions sont encore nécessaires. Une telle injection financière en provenance des fonds publics est, selon le journal, politiquement incorrecte. Il n'est pas possible qu'en fin de compte les citoyens imposables passent à la caisse pour compenser les erreurs de managers. Lorsqu'on fanfaronne après de bons placements en période faste, il faut accepter les conséquences à la fin du rêve, critique le journal. Dans le cas de l'IKB la conséquence aurait été la faillite.

Le journal munichois, la Süddeutsche Zeitung, se penche sur une autre crise bancaire: celle de l'institut semi étatique bavarois "Bayern LB". Ses engagements risqués sur le marché américain se soldent aujourd'hui par une perte de 1,9 milliards d'euros. Un préjudice qui compromet fortement le chef de la CSU, l'Union chrétienne sociale, Erwin Huber. Ainsi du titre à la Une du quotidien, selon lequel d'acerbes critiques sont formulées en interne à l'encontre du comité de direction de la banque dont fait partie le ministre régional des finances, censé pourtant contrôler l'établissement. Publicité d'autant plus préjudiciable pour Erwin Huber, puisqu'on apprend qu'il ambitionne après les législatives de 2009 de quitter la Bavière pour se lancer dans la grande politique fédérale à Berlin.

Mögliche Handelsbeschränkungen der EU für Importe aus China

Ce militaire chinois semble indiquer la marche à suivre: "Ne vous approchez pas de l''Union européenne."

"Bienvenue en Europe", ironise pour sa part la Tageszeitung de Berlin. Empreintes digitales, contrôle de l'iris des yeux, emploie de satellites et de drones pour la surveillance des frontières. Ainsi résume la TAZ le plan de la Commission européenne de renforcement massif du contrôle pour l'entrée sur son territoire. Ceux qui exigent l'accès libre à l'Union européenne pour tous et de partout, condamneront cette intitiative, commente le journal, mais ceux qui en revanche veulent limiter l'ímmigration illégale et couper les vivres aux passeurs ou autres employeurs de travailleurs clandestins, doivent la saluer.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !