1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

NRS-Import

Les gros titres de la presse allemande

En "une" des journaux: les renforts allemands prévus en Afghanistan et la course à la présidence américaine.

Le trio encore en lice: (d.g.à.d.) Hillary Clinton, John McCain et Barack Obama

"Clinton est en tête, Obama gagne et McCain remporte la victoire", voilà comment Die Welt résume les résultats du fameux "Super Tuesday", le "super mardi" d'avant-hier. A l'issue des primaires organisées dans 24 états régionaux, le duel entre les deux candidats démocrates promet d'être encore plus palpitant qu'avant, quant aux républicains, ils ont désormais un favori en la personne de John McCain. Die Welt consacre son éditorial à Barack Obama qu'il qualifie de "vainqueur psychologique" face à la "machinerie Clinton". Certes, le candidat démocrate n'est pour l'instant crédité que d'un tiers des intentions de votes démocrates, contre deux tiers pour Hillary Clinton, mais, de l'avis du journal, cela pourrait bien changer. Die Welt se félicite du suspense, de la dynamique, de l'énergie qui carctérisent cette campagne à rebondissements.

Machines à voter lors du Super-Tuesday, dans l'église de Clen Oak (Peoria, Illinois)


La tageszeitung ouvre quant à elle sur une photo du républicain John McCain, sous le titre: "Le retour de l'homme blanc", un titre qui oppose John McCain aux deux candidats en lice dans le camp adverse: un homme noir et une femme blanche. La taz présente ce héros de la guerre du Vietnam, âgé maintenant de 71 ans, qui, à l'instar de Barack Obama, se situe plutôt au centre de l'échiquier politique. Ses positions modérées étaient considérées comme marginales au sein de son parti, elles lui confèrent désormais le statut de véritable alternative à l'establishment actuel, jusqu'à pouvoir, de l'avis de la taz, lui faire remporter un éventuel duel contre Hillary Clinton. D'autant que le "vieil homme blanc" a l'avantage de disposer de temps pour peaufiner sa stratégie électorale, contrairement aux deux rivaux démocrates qui tentent encore de marquer des points l'un contre l'autre.

Soldat allemand de l'ISAF à Kaboul, en 2006


Une situation résumée ainsi en page 3 de la Süddeutsche Zeitung: "Trois vainqueurs, c'est un de trop". Par ailleurs, la SZ revient sur la stratégie de Franz Josef Jung, le ministre allemand de la Défense, qui a annoncé l'envoi de premières unités de combat en Afghanistan. Le ministre a tenu à rappeler l'ampleur de la tâche assignée à la Bundeswehr dans le nord du pays. Les soldats allemands sont en effet occupés à combler les lacunes des autres pays européens. Ce rappel est destiné à se prémunir contre un élargissement de la mission allemande au sud, réclamé par l'OTAN mais auquel l'opinion publique en Allemagne reste largement défavorable.