1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

Les journaux reviennent sur l’agrandissement de l’aéroport de Francfort, le débat sur la protection des enfants et sur le message du dirigeant cubain Fidel Castro, qui dit ne pas vouloir s'aggriper au pouvoir.

default

Manifestation à Wiesbaden le 1er décembre dernier contre l'agrandissement de l'aéroport de Francfort.

L’agrandissement de l’aéroport de Francfort fait la Une de plusieurs quotidiens. Le plus grand aéroport d’Allemagne aura à l’avenir une quatrième piste et un troisième aérogare, rapporte die Welt. Le gouvernement régional de Hesse a finalement autorisé cet agrandissement controversé. L’interdiction des vols de nuit initialement prévue, va être assouplie. Le parti social-démocrate reproche à présent au premier ministre de Hesse, le chrétien-démocrate Roland Koch, d’avoir manqué à sa parole.

En première page de la Tageszeitung : le débat sur la protection des enfants, qui préoccupe grandement l’opinion publique en Allemagne après une série d’infanticides. Faire de la prévention, contrôler les parents, ouvrir plus de jardins d’enfants, comment la société peut-elle lutter contre la maltraitance des enfants ? se demande le quotidien. Le premier ministre de Sarre, Peter Müller, ne veut pas attendre d’avantage et rend obligatoire les contrôles médicaux pour les enfants dans son Land. Selon lui, il s’agit-là d’un instrument important pour prévenir de nouveaux cas de négligence et de mauvais traitement des enfants. Mais cela suffit-il ? Certains reprochent à Peter Müller de voir dans tous les parents des criminels potentiels.

Castro le retraité, titre la Frankfurter Rundschau. Après 47 ans au pouvoir, le leader de la révolution cubaine veut se retirer. Dans une lettre lue à la télévision, Fidel Castro déclare qu’il ne souhaite pas s’agripper à ses fonctions. Le dirigeant, âgé de 81 ans, a fait savoir qu’il ne voulait pas barrer le chemin à la jeune génération. C’est actuellement son frère Raúl, âgé de 76 ans, qui expédie les affaires courantes du pays.

Pour la Süddeutsche Zeitung, l’expérience l’a montré, le message de Fidel Castro peut vouloir tout dire… ou rien du tout. Car la terminologie cubaine est aussi obscure que l’était à l’époque le jargon soviétique : Raúl Castro va-t-il définitivement prendre les rênes du pouvoir ? Ou y aura-t-il un nouveau candidat à la présidence ? Faut-il s’attendre à une lutte entre les différents courants politiques ? Ou n’y aura-t-il aucun changement du tout ? Allez savoir… Une seule chose est sûre : l’émoi que suscite le moindre geste de Fidel Castro montre bien l’impact qu’a, aujourd’hui encore, le dirigeant le plus endurant du monde.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !