1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

Les journaux reviennent largement sur les résultats de la conférence internationale sur le climat à Bali, en Indonésie. Le retrait des troupes britanniques de la province irakienne de Bassorah fait aussi les gros titres.

default

Clôture de la conférence internationale sur le climat à Bali

La Süddeutsche Zeitung revient sur l’attitude des Etats-Unis face aux projets internationaux de protection du climat. Seulement quelques heures après la fin de la conférence de Bali, le gouvernement américain a pris ses distances avec le compromis trouvé par les participants, rapporte le quotidien. La Maison Banche a exprimé son inquiétude face aux décisions de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. Angela Merkel a par contre qualifié de « grand succès » le résultat de la conférence.

Bush fait marche arrière, titre la Tageszeitung, pour qui la conférence de Bali représente un désastre pour la politique mondiale du climat. Dans leurs discours, tous les ministres et délégués ont souligné à quel point les conclusions des scientifiques sur le réchauffement climatique sont inquiétantes et déclaré qu’il fallait agir de façon urgente. Mais lors des négociations, ils ont refusé de changer ne serait-ce qu’une virgule aux textes existants. Les hauts responsables chargés du dossier du climat ont perdu de leur crédibilité. Mais selon la taz, il faut aussi reconnaître que le texte final de Bali est plus équitable entre le nord et le sud que tout autre document précédent. Aussi bien les nations émergentes et les pays en développement que les Etats-Unis sont à présent impliqués dans l’après-Kyoto. Et les Européens ont au moins réussi à ce que le texte mentionne les conclusions du GIEC, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat.

Les Britanniques remettent aux Irakiens le contrôle de Bassorah, titre die Welt. C’était la dernière des quatre provinces que les forces britanniques contrôlaient depuis l’intervention militaire de 2003 en Irak. En tout, neuf des 18 provinces du pays sont de nouveau sous l’autorité du gouvernement irakien.

Irak Basra iraker übernehmen Kontrolle Großbritannien

Les forces de sécurité irakienne prennent le contrôle de Bassorah.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung évoque de son côté « un retrait sans gloire ». Alors que les Américains renforcent leurs troupes sur place, les généraux britanniques doutent depuis longtemps du fait qu’une présence militaire étrangère apporte la paix et la stabilité. Le ministre britannique des affaires étrangères, David Miliband, a toutefois reconnu qu’il ne laissait pas aux Irakiens un pays « où ruissellent le lait et le miel ». Et pour le journal, c’est-là le moins qu’on puisse dire.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !