1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

Aujourd’hui, l’Europe est au centre des titres de la presse allemande. Mais la mini révolution politique en Suisse et la banque centrale de Saxe, sauvée de la faillite, occupent aussi les quotidiens allemands.

default

Le traité de Lisbonne devrait faciliter le fonctionnement de l'Europe des 27.

Effectivement. Malgré les nombreux appels en ce sens, le responsable de cette quasi-faillite, Georg Milbradt, ministre-président de Saxe, exclut encore toute démission, critique die Welt. Alors que sa responsabilité politique dans cette catastrophe est établie, il continue de se cramponner à sa fonction comme un noyé à sa planche. Cela ressemble à tout sauf à de la dignité.

En se vendant pour 328 millions d’euros et avec la caution de presque trois milliards d’euros du Land de Saxe, c’est de nouveau le contribuable qui paie la facture, reprend la Süddeutsche Zeitung. Le quotidien de Munich illustre également l’Europe avec une photo d’Angela Merkel signant le traité de Lisbonne. Le quotidien juge importantes les réformes mises en place car elles permettent à l’Union des 27 de mieux fonctionner. Cependant, il ne s’agit là que d’une simple mécanique. Où est l’âme de l’Europe, sa vision ?

Même ténor à la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui n’apprécie que modérément le traité de Lisbonne car il enterre la constitution européenne et n’est qu’un compromis. Et puis, la prochaine étape, la ratification du traité, n’est pas encore acquise. L’Europe n’est pas une destination mais un cheminement.

Cette Europe pourtant, elle refuse le diktat des USA en termes de politique environnementale, souligne la Frankfurter Rundschau qui évoque comme ses confrères le sommet de Bali sur le climat mondial. Un sommet au climat de bien mauvais augure et dont l’issue est encore incertaine en raison de l’obstination américaine.

A propos d’issue incertaine, la scission en cours du SVP, le parti populiste de droite suisse, est illustrée en première page de la Tageszeitung, avec un dessin politique où un mouton blanc sur fond de drapeau helvétique chasse d’une ruade un mouton noir. Et le quotidien de Berlin d’expliquer que c’est peut-être la fin du fameux principe de concordance, ce principe de démocratie directe unique au monde et fondateur de la stabilité politique suisse. En ce sens, le quotidien rejoint la Faz qui illustre cet événement en première page avec le titre : la Suisse deviendrait-elle européenne ?

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !