1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les gros titres de la presse allemande

Les quotidiens reviennent largement sur le sommet Union Européenne-Afrique qui s'ouvre à Lisbonne et auquel participe le président zimbabwéen Robert Mugabe. Egalement à la Une des journaux : les drames de Darry et Plauen

default

La ministre allemande de la famille, Ursula von der Leyen, préconise des contrôles systématiques pour les enfants, afin de prévenir des crimes tels que ceux de Darry ou Plauen.

Un partenaire gênant, titre la Tageszeitung. L’Europe et l’Afrique veulent annoncer à Lisbonne un partenariat d’égal à égal. Mais la présence d’un dictateur jette une ombre sur le sommet. Comme le président zimbabwéen Robert Mugabe vient, le premier ministre britannique Gordon Brown et d’autres chefs de gouvernement européens se sont décommandés. Les dirigeants africains font preuve d’une inhabituelle confiance en soi : ils se sont rangés derrière le président Mugabe et ont gagné. L’ancienne puissance coloniale qu’est la Grande-Bretagne n’a pas eu le dessus et ne joue quasiment aucun rôle dans ce sommet. Jamais une épreuve de force diplomatique entre l’Afrique et ses anciens colonisateurs ne s’était achevée de façon si évidente en faveur des Africains.

La Süddeutsche Zeitung publie de son côté un portrait de Robert Mugabe, qui commence en ces termes : il n’est pas le bienvenu, mais il vient quand même. Les Européens ne voulaient pas mettre en péril leurs relations avec un continent entier à cause d’un seul homme. Le chef de l’Etat zimbabwéen viole les droits de l’Homme et ruine l’économie de son pays et pourtant les critiques des gouvernements africains restent peu sévères, même si elles ont augmenté ces derniers temps. Depuis sa lutte de libération contre la puissance coloniale, Robert Mugabe, maintenant âgé de 83 ans, est encore considéré par beaucoup comme un héros intouchable. Et il a su tirer profit de ce réflexe anti-colonialiste. Aujourd’hui encore, si l’opposition zimbabwéenne est si faible, c’est aussi parce que le gouvernement la qualifie de marionnette des Britanniques.

Plusieurs quotidiens reviennent sur les drames survenus ces derniers jours en Allemagne dans les villes de Darry et Plauen, où des enfants et des nouveaux-nés ont été tués par leurs parents. La Frankfurter Rundschau rapporte les réactions de la classe politique. Selon la chancelière Angela Merkel, le problème concerne tout le monde : « Nous devons tous ensemble faire en sorte que les enfants, qui sont les plus faibles dans notre société, aient un avenir assuré » a-t-elle déclaré. La ministre de la famille, Ursula von der Leyen, estime quant à elle que des contrôles systématiques dans les familles pourraient aider à prévenir de tels incidents.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !