1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les Grecs manifestent contre la visite de Merkel

La rencontre entre Angela Merkel et le Premier ministre Antonis Samaras s'est déroulée sous haute surveillance sécuritaire, en raison de manifestations à Athènes contre la politique d'austérité prônée par Berlin.

C'est la première visite de la chancelière allemande dans la capitale grecque depuis le début de la crise de la dette en 2010 et les mesures de rigueur budgétaire imposée à la Grèce par les pays de la zone euro. Au moins 6.000 policiers ont été mobilisés pour tenter d'éviter les débordements dans les manifestations contre les mesures d'austérité, qui étranglent les Grecs depuis trois ans et dont Mme Merkel est tenue en partie pour responsable. Lors de leur rencontre, les deux chefs de gouvernements ont évoqué le soutien de Berlin à Athènes et Angela Merkel a salué les progrès accomplis par Athènes.

La police a tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants à Athènes

La police a tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants à Athènes

La Grèce frappée de plein fouet par le chômage

Selon les dernières statistiques, un quart de la population active grecque reste sans emploi alors que 50% des jeunes sont touchés par le chômage. C'est dans ce contexte que plusieurs jeunes manifestants ont érigé devant le parlement d'Athènes une banderole immense aux couleurs du drapeau allemand, pour traduire leur colère contre la visite d'Angela Merkel. Sur le grand tissu déployé devant l'hémicycle, on pouvait lire: "Angela ne pleure pas, il n'y a plus une miche de pain dans le placard". Une citation qui fait reférence à celle du célèbre écrivain allemand Bertold Brecht contre la faim.

La classe politique grecque contre la politique de Samaras

Les partis politiques de la gauche, les syndicats et les partis de la droite nationaliste ont tous fustigé le soutien de Berlin au gouvernement de coalition dirigé par Antonis Samaras, qui, disent t-ils, ne cesse de s'enfoncer dans un effondrement social sans précédent. La dernière visite de la chancelière allemande en Grèce remonte à juillet 2007.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !