1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les grands titres des journaux

La dernière visite de Georges W. Bush en Allemagne en tant que président des Etats-Unis , le nouveau test de naturalisation du ministère allemand de l’Intérieur et la possible révision de la loi anti-tabac dans le pays.

default

Georges W. Bush sur le départ

« Georges Walker Bush finira par manquer aux Allemands » prédit la Frankfurter Allgemeine alors même que depuis Ronald Reagan, aucun président américain n'avait réussi à attirer autant de rejet et même de condamnation. « Les reproches se nourrissent essentiellement du fait que durant l'ère Bush junior, Washington a fait usage de son pouvoir de manière erronée et contre-productive » écrit le quotidien.

Angela Merkel und George W. Bush in Meseberg

L'intervention en Irak est à ce sujet un bon exemple. La démesure des Etats-Unis leur a coûté bien des morts, une atteinte profonde à leur crédibilité et d'énormes sorties de capitaux. Mais de là à affirmer que Bush n'aurait pas suffisamment agi en faveur des droits de l'Homme dans le monde, il y a un pas. Les Européens, grands moralisateurs de la politique mondiale, n'auraient pas été se salir les mains en Irak et en Afghanistan. L'Union européenne serait probablement toujours en train de condamner les régimes de Saddam Hussein et des talibans »

Deutschland Bildung Schule


« Quelle est la différence entre les Etats-Unis et l'Allemagne ? » interroge die Welt qui s'intéresse, elle, au nouveau test de naturalisation qui entrera en vigueur en Allemagne le 1er septembre prochain. Les Etats-Unis, on y immigre non seulement avec plaisir mais on se soumet aussi, sans hésiter, au test de migration, un « rituel patriotique », ni plus ni moins. « L'Allemagne en revanche apprend encore à devenir un pays d'immigration. Car, on ne devient pas Allemand simplement en claquant des doigts. Il faut se reconnaître Allemand et donc accepter de devenir quelqu'un d'autre, un citoyen allemand, d'origine certifiée. Et cette assimilation, on peut dorénavant l'exiger. Cela fait des années en Allemagne que l'on rouspète et que l'on se moque du test de naturalisation qui compte désormais 310 questions sur le drapeau du pays, sur la création de la République fédérale ou sur l'agenouillement de Willy Brandt à Varsovie ». Parmi les arguments les plus stupides : « jusqu'ici, on n'en a pas eu besoin ». Ou « beaucoup d'Allemands eux-mêmes ne pourrait pas y répondre ». Quand donc vont se taire ses esprits étroits demande le quotidien.

Rauchender Mann mit Whiskyglas an der Bar


« Et que vive le bistro du coin », clame la Süddeutsche Zeitung. Après que des plaintes ont été déposées, la Cour Constitutionnelle allemande pourrait décider cet été d'assouplir la loi anti-tabac. « Petits bistros et grands restaurants ne seront plus traités de la même façon », prédit le journal. Logique puisqu'ils sont différents et qu'ils ne remplissent pas les mêmes fonctions sociales. Le jugement sera un bon exemple du principe de relativité. Et dans certains bistros, on pourra de nouveau fumer – et devenir heureux et malade, à sa façon ».


default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !