Les fraudes se précisent en Haïti | International | DW | 14.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les fraudes se précisent en Haïti

L'Organisation des Etats américains a rendu un rapport qui préconise le retrait au second tour de la présidentielle de Jude Célestin. Les fraudes importantes constatées par les experts de l'OEA semblent le disqualifier.

L'OEA préconise l'annulation de 17 000 voix attribuées à Jude Celestin, ici en photo le 28 novembre dernier

L'OEA préconise l'annulation de 17.000 voix attribuées à Jude Célestin

Le rapport présenté jeudi au président haïtien est plus qu'embarrassant pour le parti au pouvoir. Son candidat officiel, Jude Célestin, ne serait parvenu à se hisser au second tour que grâce à des « fraudes importantes ». La candidate Mirlande Manigat était arrivée en tête le 28 novembre dernier, suivie par Jude Célestin. Un résultat surprenant, puisqu'il a exclu le chanteur Michel Martelly que les premières estimations donnaient présent au second tour.

Le rapport de l’OEA n’a pas encore été rendu officiellement public, mais les fuites orchestrées dans la presse indiquent qu’il préconiserait d'annuler 17.000 voix en faveur de Jude Célestin. Or, celui-ci précède Michel Martelly d'une petite avance de 7.000 voix. Cela revient donc à éliminer du second tour le candidat du pouvoir pour le remplacer par le très populaire chanteur de Compas, "Sweet Micky", alias Michel Martelly.

Le candidat Michel Martelly pourrait accéder au second tour à la place de Jude Celestin

Le candidat Michel Martelly pourrait accéder au second tour à la place de Jude Célestin

Embarras du gouvernement

Ceci explique sans doute pourquoi le président haïtien René Préval a déjà émis des réserves sur les conclusions de ce rapport. Sa réaction illustre l'embarras du gouvernement et les difficultés du processus électoral, pour l'instant bloqué dans l'attente de la publication officielle des résultats du premier tour par le Conseil électoral provisoire.

« Notre espoir est que chacun comprenne que les conclusions du rapport de l'OEA, quels qu'ils soient, vont assurer la transparence nécessaire et que nous pourrons ainsi avancer dans le processus électoral et redonner confiance au peuple haïtien, a déclaré Kenneth Merten, l'ambassadeur des Etats-Unis en Haïti. Le rapport, pour ce que j'ai pu en lire dans la presse, donne des recommandations sur les points importants qui doivent être réglées avant le prochain tour des élections. »

Le prochain tour des élections a été repoussé à une date indéfinie. Il est donc peu probable qu'il puisse y avoir un nouveau président le 7 février prochain. Le président sortant, René Préval, a annoncé qu'il resterait en place tant que le processus électoral n'aura pas été conduit à son terme.

Auteur : Jean-Michel Bos

Edition : Philippe Pognan

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !