1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Les forêts allemandes s'adaptent

Les forêts d'Allemagne sont elles aussi menacées par le changement climatique. Dans l'est, les autorités d'Eberswalde ont déjà commencé à les transformer, en plantant des espèces capables de s'adapter au climat futur.

default

Les forêts de pins du Brandebourg feront bientôt partie du passé

En Europe centrale, les forêts sont menacées du fait du changement climatique. Selon les récents pronostics, il devrait faire bientôt plus chaud dans cette partie du continent et la terre devient aride.

Bernhard Götz Waldumbau

Bernhard Götz explique à quelle vitesse poussent les pins

Bernhard Götz sent déjà le vent tourner. Juste derrière le bâtiment abritant son bureau, il y a une forêt de pins. La végétation est encore verte, mais cela pourrait changer dans un avenir très proche, explique le directeur du jardin botanique d’Eberswalde, dans le Brandebourg :

« Si le climat devient chaud et sec, comme le prévoient les experts, alors il y aura certainement des endroits ici dans le Brandebourg où nous aurons sans doute de sérieux problèmes avec les espèces locales. »

Dans cette région, plus d'un million d'hectares de surface forestière sont des pins. Les experts en foresterie de la région ont donc décidé de transformer les forêts, jusque-là composées uniquement de cette espèce, en forêts mixtes. D'autres spécimens viendront donc s'ajouter aux pins. Le professeur Peter Spathelf, enseignant en sylviculture appliquée à l'école supérieure d'Eberswalde, voit donc venir un travail herculéen pour le Brandebourg. Une nouvelle politique de reboisement prend forme :

Ralf Kätzel Waldumbau

Il faut entre 30 et 40 ans pour voir si les arbres ont des chances de survivre, selon Ralf Kätzel

« Dans le Brandebourg, 75% des arbres sont encore des pins. Les forêts sont donc extrêmement dominées par cette espèce. Notre objectif, c'est de réduire leur nombre, pour qu'ils ne représentent plus que 40% des forêts. »

Les autorités prennent les devants

Dans les années à venir, 145 hectares de surfaces forestières seront reboisés pour contrer les changements climatiques. D'ici un demi-siècle, des plantes appropriées au climat local seront également mises en terre.

D'ores et déjà, les chercheurs d'Eberswalde sont en train de tester le chêne rouvre, qui est très répandu en Ukraine, en Bulgarie, en Grèce, mais aussi en Turquie, pour voir s'il pourrait s'adapter au futur climat du Brandebourg. Le coût de la transformation de la forêt à Eberswalde est estimé à 20.000 euros par hectare.

Auteurs : Richard Fuchs / Eric Segueda
Edition : Kossivi Tiassou, Anne Le Touzé

Audios et vidéos sur le sujet