1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Les femmes se mobilisent avant les élections au Libéria

Alors que les Libériens se rendent aux urnes ce mardi pour choisir leur nouveau président et leur Chambre des représentants, des femmes se font entendre.

Écouter l'audio 01:50

"Nous veillerons après les élections à ce que la paix obtenue soit maintenue" (Delphine Morris)

Ils vont devoir choisir leur nouveau président et leur Chambre des représentants. Ce mardi, les Libériens se rendent aux urnes, après une campagne notamment marquée par la mobilisation des femmes.

Une centaine de Libériennes appartenant au "Réseau des femmes pour la paix". De tous âges, elles ont prié chaque jour durant la campagne, du matin au soir, devant le QG des partis politiques pour les exhorter à respecter le droit des femmes.

Des actions aussi pour éviter au pays de sombrer à nouveau dans une crise post-électorale.

"Promouvoir le droit des femmes, réduire la violence à l'égard des femmes et des filles et leur permettre de participer pleinement au leadership, c'est ça notre but", explique Delphine Morris, coordinatrice du réseau.

Elle invite les femmes à sortir massivement pour aller voter ce mardi, tout en ésperant que la situation ne soit pas la même qu'en 2011. À l'époque certains candidats avaient proclamé prématurément leur victoire. 

Mémorandum contre la violence

Friedensnobelpreis 2011 Liberia Leymah Gbowee (Katrin Gänsler)

Mais cette année, le scrutin est très ouvert avec pas mois de vingt candidats en lice. Alors pour éviter une situation dramatique, le mouvement des femmes a rédigé un mémorandum contre la violence qu'il a présenté aux candidats. 

"Tous les partis politiques doivent s'engager à respecter le résultat des unes. Et nous veillerons après les élections à ce que la paix obtenue soit maintenue", explique Delphine Morris. "Nous allons inciter tous les Libériens à la construction d'une société paisible et durable."

Le Réseau des femmes pour la paix n'en est pas à sa première action. Au cours de la guerre civile particulièrement cruelle au Libéria, le mouvement a mené des sit-in et des prières publiques pour obtenir la fin des violences et la réconciliation. 

Ce qui a valu à l'une de ses fondatrices, Leymah Gbowee, le prix Nobel de la Paix en 2011.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !