1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les expulsions vers l'Afghanistan font débat

L’attentat de Kaboul, qui a coûté la vie à 90 personnes fait la Une des journaux allemands ce jeudi. Avec un débat en toile de fond : peut-on continuer à expulser les demandeurs d’asile déboutés vers l’Afghanistan ? 

Un peu plus d’une centaine d’Afghans, dont les demandes d’asile ont été rejetées par les agences de l’immigration et par la justice, ont été expulsé par vol charter depuis fin 2016. Chaque mois, un avion décolle pour Kaboul. Celui de mercredi a naturellement été annulé. Depuis, Berlin a décidé de suspendre les expulsions pendant un mois.


"Bravo, Monsieur le ministre", ironise la Süddeutsche Zeitung, qui critique le manque de tact du ministre de l’Intérieur. Le soir même de l’attentat, Thomas de Maizière annonçait que la politique d’expulsion n’allait pas changer. "Juste pour aujourd’hui et par considération pour les employés de notre ambassade", avait-t-il dit. "Vous savez toujours trouver les mots justes", commente le journal, qui pointe du doigt un comportement électoraliste. Il aurait été de mauvais goût de renvoyer des Afghans "à l’endroit même où 90 personnes sont mortes dans une explosion. Alors Berlin repousse le vol. Demain est aussi un autre jour". 

S'attaquer au fond du problème

A juste titre, nous dit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le journal explique que certes, « la scène terroriste en Afghanistan est très opaque", au vu de la complexité des liens entre Talibans et d’autres groupuscules armés. Mais "cette attaque terroriste n’a pas changé la situation sécuritaire à Kaboul. Il n’y a donc pas de raison de stopper les expulsions."

En réalité, il faut revenir au fond du problème : l’instabilité en Afghanistan, meurtri par des décennies de guerres. Die Welt  demande s’il est bien judicieux "d’injecteur encore une fois des milliards et de risquer la vie de jeunes soldats pour ce pays, qui apparemment n’en veut pas ?" Et le journal donne aussitôt la réponse : "Oui, il faut le faire, encore une fois." Car la guerre en Afghanistan est un comme un cancer. "Que nous ne l’ayons pas encore guéri ne veut pas dire qu’il n’existera jamais de traitement."

"Sur une autre planète"

Autre sujet brûlant dans les journaux : la décision très attendue de Donald Trump et des Etats-Unis, de sortir ou non de l’accord de Paris sur le climat.

Et beaucoup d’avis peuvent se résumer dans cette caricature de la Süddeutsche Zeitung. On y voit un Donald Trump, assis à son bureau, entrain de tenir un document intitulé "Accord sur le climat". Le président américain, dans toutes ses contradictions, porte un masque à gaz sur la tête.  
Et à la Frankfurter Rundschau de conclure : "On dirait que cet homme vit sur une autre planète". Certainement une planète, où les Etats-Unis ne sont pas le plus gros pollueur de l’histoire...

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !