Les expulsés d′Espagne se rebiffent | Europe | DW | 07.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Les expulsés d'Espagne se rebiffent

Après le boom économique des années 2000 et l'envolée de la construction et des crédits immobiliers, c'est l'effondrement. Les propriétaires expulsés et rançonnés par ces mêmes banques se défendent.

In Spanien ist kein Ende der Finanzkrise in Sicht ARCHIV - Ein Passant betrachtet Schaufensterpuppen, die von einem bankrotten Modegeschäft in Sevilla auf die Straße gestellt wurden (Archivfoto vom 27.02.2009). In Spanien herrscht Rezession. Während Deutschland und Frankreich wieder ein Wachstum erzielt haben, ist für die spanische Wirtschaft das Ende der Krise noch nicht in Sicht. EPA/JOSE MANUEL VIDAL (zu dpa-Korr.: In Spanien kein Ende der Krise in Sicht: ?Kranker Mann Europas? vom 03.09.2009) +++(c) dpa - Bildfunk+++

La crise financière a durement frappé l'Espagne. Le secteur immobilier s'est effondré.

En Espagne, avec l'arrivée de la crise il y a trois ans, la bulle immobilière a explosé, des centaines de milliers d'Espagnols se retrouvent au chômage, ils ne sont plus en mesure de payer leurs traites... Le taux d'endettement des familles atteint des records, les expulsions se multiplient. Plus de 16.000 pour le seul premier trimestre de cette année. Face à cette situation, des associations s'organisent pour aider les menacés d'expulsions. Reportage de Guillaume Bontoux à Madrid...

Contrôler la finance

In this Nov. 17, 2008 file photo, an office tower bearing the Citigroup logo is seen beyond a cemetery in the Queens borough of New York. Shares of Citigroup Inc. climbed in premarket trading Friday, as the financial giant was said to be looking at selling off pieces of itself _ or the entire company _ to help rebuild investor confidence. (AP Photo/Seth Wenig, File

La puissance des banques doit être contrôlée. L'organisation "Finance Watch " veut s'y atteler

Les banques sont indispensables au bon fonctionnement d'une économie moderne. Certains pays, notamment en Afrique, souffrent même du manque de crédits. Pourtant ce sont bien les conduites irresponsables des banques - notamment aux Etats-Unis- mais également en Espagne et ailleurs en Europe - qui ont déclenché la crise financière mondiale. Du coup, les initiatives se multiplient pour essayer de contrôler ce système financier débridé. Des députés européens ont été alarmés par la puissance de ce lobby qui frappe à leur porte. Ils ont lancé l'idée d'une initiative contre la finance sauvage. Une quarantaine d'ONG européennes comme Attac France, Transparency International, Oxfam ou le Beuc (Bureau européen des consommateurs) ont fondé "Finance Watch". Sa directrice Monique Goyens explique quelles seront ses futures missions.

Défendre Schengen

Avant de clore cette page européenne, signalons que la Pologne, qui vient de prendre les rênes de l'Europe, a dénoncé la décision du Danemark de réintroduire les contrôles douaniers à ses frontières. Le Premier ministre polonais Donald Tusk a affirmé devant les députés européens : "Je suis contre les limitations de circulation, sous prétexte de problèmes avec les migrations." Ces mesures unilatérales qui mettent en cause le traité de Schengen - qui consacre l'espace de libre circulation européen - ont d'ailleurs été vivement critiquées. Le Premier ministre polonais a proposé de rechercher des mesures "qui garantissent la liberté de circulation des personnes, tout en protégeant contre les conséquences néfastes des migrations". Les Allemands, qui partent en vacances et doivent se plier à des contrôles aux frontières danoises, sont en tout cas de fort mauvaise humeur...

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Sébastien Martineau

Audios et vidéos sur le sujet