1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Les "enfants de la guerre" demandent justice...

Devant la Cour Européenne des Droits de l'honne, 154 victimes de mauvais traitement demandent que l'on reconnaissent leur calvaire. Ce sont les "enfants de la guerre" Ils ont grandi en Norvège. Dans cette émission aussi: un entretien avec Jacques Santer. L’ancien président de la commission européenne donne des clefs pour tenter de raviver la flamme européenne.

Gerd Fleischer, une enfant de guerre norvégienne espère réparation

Gerd Fleischer, une "enfant de guerre" norvégienne espère réparation

- Un sombre chapitre de l´histoire de la Norvège vient d’être réouvert à la Cour Européene des droits de l´homme : 154 «enfants de guerre», ces enfants nés pendant l´occupation nazie de l´union de soldats allemands et de femmes norvégiennes, ont en effet portés plainte contre la Norvége.

Qui sont-ils ? Quelques-uns des quelques 10 000 à 12 000 enfants conçus entre 1940 et 1945 durant l´occupation de la Norvège par les Nazis. Frida Lyngstad, la chanteuse du légendaire groupe de pop suédois Abba, est la plus célèbre d´entre eux.

Alors que demandent-ils ? Et bien tout simplement que l´Etat norvégien reconnaisse enfin les abus et les discriminations, bref le calvaire dont ils ont été victimes après la Seconde Guerre Mondiale á cause de leurs ascendances allemandes.

Un reportage de Vanessa Mock de Radio Nederland International présenté par Chantal Schlicht de la Deutsche Welle.

Dans cette édition également, notre entretien:

- A une semaine du premier tour des élections françaises, la question européenne n’est guère évoquée. Pourtant le nouveau Président quel qu’il soit devra remettre le projet de constitution en chantier. Alors comment ranimer la flamme pro européenne de la génération des pères fondateurs ? Cela risque d’être difficile. D’après un sondage réalisé par le Financial Times à l’occasion de l’anniversaire du Traité de Rome, les Européens associent l’Union européenne à marché unique ou bureaucratie. On ne peut pas dire que cela fasse rêver…Jacques Santer, ancien président de la commission européenne, propose des pistes …On l’écoute au micro de Johannes Bahrke, lors d’un récent passage à Bonn